mardi, septembre 11, 2007

Il s’appelle « Bonnes intentions »

C’est mon VELO !
Mon vélo s’appelle « Bonnes Intentions ».

« Bonnes Intentions » est flambant neuf : Pas une égratignure, l’étiquette qui pend encore sur le côté. Comme tous les « Bonnes intentions » il a rarement été confronté aux coups durs.
Je l’ai enfourché Samedi dernier, au forum des associations de ma ville pour aller faire mon relais dans ma petite association préférée (voir ici).
Au départ tout allait bien, la rue étant en pente descendante, je frimais devant mon petit monde en roue libre. Arrivée au forum, je l’ai fièrement exhibé dans mon stand en espérant quand même que personne ne relèverait son état honteusement neuf. Mais non, à peine quelques sourires espiègles, aucun commentaire. Les passants se sont montré plutôt gentils avec « Bonnes Intentions ».
Après quelques heures de parade au stand « Bonnes Intentions » a quand même du reprendre la route du retour, celle qui monte….
Arg…
Vous savez il y a des vitesses sur ces engins. Eh bien aucune vitesse de « Bonnes Intention » n’est adapté à la pente. Je suis passée du sourire à la crispation pour atteindre le rouge vif et ce doux bruit du sifflement du phoque asthmatique… Rien à faire, j’ai du mettre pied à terre. Et j’ai fini la pente en poussant honteusement « Bonnes Intentions », de toutes façons personne ne pouvait me reconnaître en cette vieille tomate violacée et inutilement casquée…
J’ai ré-enfourché « Bonnes Intentions » après la pente, juste avant d’arriver dans ma rue…
« Bonnes intentions » le bien nommé est retourné au garage…
Fin de l’histoire !

9 commentaires:

Stefbsl a dit…

Cela a un goût de déjà vu pour beaucoup de bloggers qui viennent te lire, mais comme on dit en bon Québécois, ne lâche pas !

Ma'cha a dit…

on t'a pas dit ? mais en côte, les vitesses sont juste en dessous de tes genoux et juste au dessus de tes chevilles ;-)

Louve a dit…

Ouah, Tili, j'ai bien ri...

Le mien ne s'appelle même pas, il est sourd, à la cave depuis son achat il y a environ... 7-8 ans. A l'époque, il était up to date. Maintenant, plus trop. J'avais alors été prise d'une frénésie d'achats, je ne vous dis pas... Même zhom n'avait pas eu son mot à dire: je lui en avais commandé un !

J'ai un peu honte, mais le printemps prochain, oui, je le sors, je l'astique, je l'enfourche. J'imagine des balades en famille, maintenant que les garçons pédalent bien.

Hop hop, les côtes :o)

Nevrosia a dit…

Tu n'as pas réussi à le dompter car tu l'as trop longtemps délaissé.
Ma "bécane" m'a accompagné au travail tous les jours pendant plusiseurs mois et la fameuse "pente" du retour n'est plus qu'un mauvais souvenir des deux premières semaines que je me remmémore avec compassion pour les propriétaires de "bonnes intentions" :-D

Saperli a dit…

le mien est revendu depuis longtemps...

Marianne a dit…

Les bonnes intentions ne sont pas obligatoirement à mettre en pratique tous les jours .
J'ai bien ri à la lecture du post et me suis souvenue que je ne comprenais pas sur quelle vitesse il fallait passer par rapport à la route . C'était cause de disputes .
De nombreuses années après , je remercie la personne qui me l'a subtilisé car il m'a en même temps débarassé de ma culpabilité d'avoir acheté cette machine .

Tili a dit…

Vous savez, en fait c’est la faute de mon chum (j’espère qu’il ne lira pas les commentaires)
Je commençais a râler sur l’absence de place de parking en centre ville et il a avancé sournoisement « tu sais, dans le titre de ton association, il y a le mot sport hummmm ».
Le mot « sport » le mot « entraide » le sourire en coin de mon chum, il n’en fallait pas plus pour me convaincre que « Bonnes Intentions » était LE moyen de transport pour y aller…
C’est seulement après le retour au bord de l’agonie, que j’ai réalisé que mon chum n’a JAMAIS pris son vélo pour aller au centre ville, ni nulle part ailleurs d’ailleurs…

Daphnénuphar a dit…

En fait, plus on pédale, plus c'est facile. Et les côtes, après qq semaines, c'est finger in the nose! Sauf que, au début, quand tu vas bosser en vélo, t'es pas fraiche fraiche quand t'arrives. Mais sur le long court, ça donne un joli rose aux joues!

Stefbsl a dit…

Euh, moi je n'utilise mon 'bonnes intentions' que les week-ends en promenades ;-)