jeudi, avril 05, 2007

contraception hormonale, humeur, comportement et libido...

Un sujet qui dérange...
Je me dis qu'un jour j'aborderai un sujet qui dérange... la contraception hormonale et son influence sur le comportement des femmes...
Car, quand même, comment peut on modifier le comportement, l'humeur, la libido de millions de femmes sans les en informer ?
J'ai eu moi même affaire à un gynéco qui a prétendu devant moi que les hormones prises pour la contraception n'avaient aucune influence sur le comportement, qu'elles ne "pénétraient" pas dans le cerveau... Je lui ai demandé par quel miracle ? Il me dit "maintenant elles sont microdosées". Je lui réponds "et alors ? Ca veut dire quoi ? Elles doivent nécessairement être suffisamment dosées pour contrer le cycle normal non ?" Silence du prévenu... Puis il me demande ma profession "chercheuse, justement sur le fonctionnement cérébral et le comportement intéressant non?".
Il me dit, "vous n'avez qu'à mettre un stérilet hormonal". Je lui dis "allons bon, beaucoup de femmes s'en plaignent car cela leur réduit leur libido à néant, cela dit, ça doit être efficace effectivement comme contraception, empêcher la libido... personnellement à choisir je préférerait un stérilet au cuivre". Il me dit "pas question ça provoque des hémorragies, non je vous prescrit un stérilet hormonal vos copines c'est psychologique ce qu'elles racontent, l'effet des hormones est uniquement local". Je réponds "non monsieur, il y a forcément un passage cérébral, de plus que pensez vous, que le psychologique flotte à coté du cerveau ? Quant à m'imposer un mode de contraception dont je ne veut manifestement pas est ce déontologiquement correcte? Si vous voulez me convaincre, donnez moi des arguments scientifiquement valables" Il me dit, "je vois, vous êtes une stressée..." je réponds en riant "je vois, vous êtes aussi très compétent en psychologie… vous avez fait des études de psycho ? »… Le monsieur m’a fait son ordonnance de stérilet hormonal sans plus rien dire, j’ai salué poliment, il ne m’a jamais revue.
Je pense personnellement que la variation de l’humeur en fonction du cycle hormonal est normale… Mais de nos jours, tout doit être sous contrôle chimique, y compris nos humeurs, y compris (aux EU) la vivacité des enfants… mais je m’égare, hum.

-------------------------------------------------------------

Edit.
Ce texte a été lu un nombre considérable de fois. Comme je m'étais faite agressée dans les commentaires par un médecin, blessé dans son envie de toute puissance sur les femmes/patientes, je rajoute ici plusieurs liens sur des études scientifiques qui parlent des effets des hormones sur le comportement.

Sur le choix du partenaire sexuel:
Un article paru dans "science et avenir" : voici le résumé en français :
http://www.sciencesetavenir.fr/actualite/fondamental/20080813.OBS7284/attirance__genetique__et_contraception.html

Qui dit que des femmes sous pilule vont être plus attirées par des hommes aux odeurs génétiquement proches, contrairement aux femmes qui ne sont pas sous pilule qui choisissent des hommes génétiquement plus éloignés. Une hypothèse d'explication pourrait être que sous pilule la femme est plus proche du comportement de "gestation" donc va se rapprocher du groupe proche "protecteur".

Mais surtout la référence de l'article original par dans la revue scientifique "Proceedings of the Royal Sociaty" "MHC-correlated odeur préférences in humants and the use of oral contraceptives" S. Craig Roberts and coll., 2008. Proc. R. Soc B. 275, 2715-2722.

Pour la libido, les articles sur une possible relation entre les hormones sexuelles et le niveau d'intérêt sexuel sont pléthores. En gros on a une grande variabilité de la sensibilité des femmes à la prise d'hormones, certaines ayant un comportement sexuel "amélioré", d'autres "inhibé". De plus, comme dans tous les comportements complexes, (mais si, c'est complexe chez l'humain) on ne peut pas avoir de certitude bien que les expériences chez l'animal soient probantes. Une petite liste ?

Ott MA, Shew ML, Ofner S, Tu W, Fortenberry JD. The influence of hormonal
contraception on mood and sexual interest among adolescents. Arch Sex Behav. 2008. Aug;37(4):605-13.

Graham CA, Bancroft J, Doll HA, Greco T, Tanner A. Does oral
contraceptive-induced reduction in free testosterone adversely affect the
sexuality or mood of women? Psychoneuroendocrinology. 2007 Apr;32(3):246-55.

Davis AR, Castaño PM. Oral contraceptives and libido in women. Annu Rev Sex
Res. 2004;15:297-320. Review.

Enfin je ne rentrerai pas dans le sujet - trop douloureux pour moi- de la relation possible entre contraception orale et cancers hormonaux. Vous pouvez chercher vous même, il y a des choses que moi je m'interdit…

En conclusion: La pilule est une formidable méthode de contraception, mais cela n'interdit nullement une réflexion sur ses inconvénients et d'encourager à la recherche d'autres méthodes. Non, mais !

mercredi, avril 04, 2007

soupe aux orties


J'ai osé... avec les jeunes pousses du jardin. Délicieux ! Les enfants ont ADORE !

La recette des audacieux:
J’ai ramassé un bon saladier de jeunes pousses d’orties. J’ai enlevé les tiges, gardé uniquement les petites feuilles bien tendres. Je me suis faite piquer… Un conseil sur la main qui tient les orties, mettez 2 gants, un fin en dessous et un gant de cuisine épais au dessus… J’ai découpé les feuilles des tiges au ciseau.
J’ai bien bien rincé à l’eau chaude.
J’ai fait revenir dans une marmite avec un fond de beurre quelques pommes de terre (5-6 pommes de terre moyennes), 3 carottes, 1 oignon coupés en gros.
Puis j’ai ajouté les orties et couvert d’eau. Salé, poivré, 1 c à café de coriandre.
J’ai laissé cuire 1 heure environ puis j’ai ajouté un grand verre de lait et une briquette de crème fraîche allégée (1/4 l). Re-cuisson, à feu très doux environ 20 minutes.
Ensuite j’ai laissé refroidir et j’ai passé le tout au mixeur. Puis j’ai remis dans la marmite à feux très très doux le temps qu’on passe à table…

Nb1. J'ai lu quelque part que les orties absorbaient beaucoup les éléments du sol, alors si vous en ramassez attention à le faire dans un endroit qui ne reçoit pas de produits chimiques.
Nb2. Il parait que c'est bon avec des jeunes pousses mais mauvais quand les orties sont grandes.