mercredi, janvier 02, 2008

Une histoire drôle

C’est l’histoire d’une nana qui subit une ablation du sein pour une toute petite tumeur de rien du tout de 7 millimètres à peine avec autour quelques micro-calcifications « pas encore inquiétantes ». Qu’on lui dit attend et ne t’inquiète pas et que connement elle fait confiance, que quand même elle se gave de chocolats pendant les fêtes. Et puis après l’opération, ce matin, elle revoit le chirurgien qui lui dit que finalement c’est un monstre de 8 cm, très agressif et que maintenant il est urgent de savoir ce qu’il y a ailleurs. Espérance de vie à 5 ans très moyenne. Et que la nana elle rentre chez elle et elle dit avec un grand sourire à ses enfants « ben maintenant on est sûrs, vous avez votre maman à la maison pour l’année, youpi ! ». A part ça tout va bien…Bonanébonsanté !

20 commentaires:

Ma'cha a dit…

c'est l'histoire d'une fille qui va le pulvériser son crabalacon et qui va en plus en profiter pour faire plein de choses super sympa avec ses enfants pendant toute l'année 2008, et toc, non mais !
je t'envoie une tonne de bisous et d'ondes positives parce que moi je le sais que tu vas le combattre ton crabalacon !

Nevrosia a dit…

Merde !

Louve a dit…

Tout comme ma'cha, la fille, dans l'histoire, sort sa kalachnikov et tire entre les deux yeux ! Les stats sont immondes, parce qu'elles catégorisent les gens dans des groupes où la moyenne ne veut absolument rien dire. Les stats ne tiennent pas compte de la personne, de son vécu, de sa combativité. Moi, je sais aussi (je l'ai lu et j'en suis convaincue) que les gens avec famille (même au sens large) se sortent mieux de tout...

Ceci dit, la fille de l'histoire a le droit de se sentir minuscule, parfois. Et grandiose, à d'autres moments. Et elle a le droit de tempêter, de rager, d'espérer, d'avancer, de gagner etc.

Bellzouzou a dit…

Je ne sais pas quoi dire Tili, je suis comme une conne, là.
Je t'embrasse fort.

Daphnénuphar a dit…

Continues le gavage de chocolat, y'a que ça de vrai... C'est bon pour tout d'abord.
mille bises.

Stefbsl a dit…

Au programme, du chocolat et de la rigolothérapie car si on compte sur les docs, on ne va pas se marrer des masse. :-D Des tonnes de bisous.

Les Manuz a dit…

Je suis de tout coeur avec toi et ta famille et comprends ce que tu vis pour l'avoir vécu avec ma maman. Ma petite soeur avait alors 2,5 ans. Elle en a 12 maintenant et Maman est toujours là!
Ce que je ne comprends pas, c'est comment ils peuvent se tromper entre 7mm et 8cm....

Tili a dit…

J'ai du mal à comprendre aussi. La différence c'est que les microcalcifications qui avaient été jugées "pré-cancéreuses" et d'une taille de 6cm se sont transformées ou alors ont été mal interpretées a la biopsie. Enfin bref le chirurgien avait parlé d'une "bombe" qui n'avait pas encore explosée alors qu'on avait bien le temps pour l'opération parceque vous comprenez ma petite dame votre cas n'est pas très grave et il y a du monde sur la liste... Sauf que entretemps la bombe a explosée et s'est même pyée le luxe de prendre 2cm en 2 mois alors maintenant baaa ben on va pouvoir sortir le grand jeu.

Mimosa a dit…

Mon grand père maternel était condamné par la médecine à ne pas dépasser ses 30 ans. Il a finalement quitté son corps à 85 ans ! C'est vrai qu'il avait pris, dans sa jeunesse, une sage décision : ne faire que ce qu'il avait envie de faire. Aux yeux de la société, on pourrait dire qu'il n'a pas fait grand chose. Pourtant, c'était un monsieur bien épanoui qui n'hésitait pas à subtiliser les fils à broder de ma grand-mère pour se faire de fausses décorations ! Un brin anar le pépé...
Je t'envoie un sourire...C'est tout ce que je sais faire. Enfin, presque...

calypso a dit…

"petite tumeur de rien du tout de 7 millimètres à peine avec autour quelques micro-calcifications "....elle revoit le chirurgien qui lui dit que finalement c’est un monstre de 8 cm".
Tu es sure qu'il n'y a pas une erreur de dossier ?
On t'avait plutôt rassurée juste après l'opération.
Si ça se trouve, le chirurgien s'est mal remis de sa cuite du réveillon.
La différence est vraiment trop énorme pour qu'on ait confiance en l'un ou l'autre des diagnostiques.
Alors la moyenne d'espérance de vie...
Passe vite tes autres examens. Je suis sure que tu vas être rassurée bientôt.
Je pense bien à toi.

Tili a dit…

Ce serait bien, mais je n'y crois pas, voir ma réponse plus haut, malheureusement cela s'explique.
J'ai dépassé la phase de déni, et même la colère, je suis dans la tristesse. Merci de votre soutient à tous.
Lundi je verrai enfin l'oncologue (la cancérologue) pour la première fois. Plus d'info et des réponses peut être.

Laeti a dit…

Bon courage. C'est surement peu de choses mais on est derrière toi.

Nadu a dit…

Bon courage Tili. C'est con les stats ca m'a toujours personnellement fait ch..... Et puis cette facon de te balancer a la figure que tu a telle probabilite de t'en sortir ou pas, non, desolee, je trouve ca tres con.

Ton cancer, il a ete opere, et pour l'instant tu ne sais pas s'il a eu le temps de taper ailleurs avant ou pas. Dans le doute, abstiens toi .... de trop penser !!! Tu vas faire les examens necessaires et positiver en attendant OK?
Bon courage et tout mon optimisme t'accompagne.

Tili a dit…

Non, c'est moi qui suis stupide malheureusement, le chirurgien n'a fait que répondre avec hésitation à ma question insistante. Mais j'ai aussi besoin de savoir quel est le degré de gravité pour savoir ce que je dois faire et à qui je dois en parler. Là au moins c'est clair, à tous le monde avec pour seul espoir de survivre.

Melchior Griset-Labûche a dit…

Le chirurgien te donne les choses "au pire". Le pire n'est pas certain, loin de là. Et seul l'oncologue peut te donner un avis autorisé (et même cet avis ne sera qu'un avis).

tirui a dit…

ne désespère pas, tili, la vie est pleine de ressources, et toi aussi.
bisous.

Tili a dit…

J'ai décroché mon téléphone ce matin et j'ai appelé une personne importante et que j'aime beaucoup... mon directeur de thèse... Je lui ai tout raconté, il va m'aider, rien que cela m'à déjà ôté une partie des rochers qui opprimaient ma poitrine...
J'ai osé dire "au secours", enfin.

Nevrosia a dit…

Tu as raison de demander de l'aide. Il n'y a pas de honte à se décharger de ses fardeaux de temps en temps.

Bisous

beddie a dit…

profite de la vie ma belle.
des fois d'en parler ça aide.
bon courage à toi et à ta ptite famille
biz

Marianne a dit…

Partager les bons et mauvais moments et faire la pige aux statistiques , je suis certaine que cela fonctionne Tili .
J'ai aussi l'exemple de ma soeur de deux crabalacons ( j'aime bien l'expression )consécutifs et pronostic très mauvais .Onze ans de passés et plus de traces de l'intrus qu'elle a combattue en se faisant expliquer tout son traitement et en décidant avec le cancérologue les modalités et horaires adéquats . Chapeau pour la dose de dérision .