lundi, mars 10, 2008

Salade de pissenlits !

Nous avons profité des quelques éclaircies pour jardiner ce week-end, il fallait d’urgence préparer les semis du potager !

En désherbant je remarques que le jardin est déjà plein de jeunes pousses de pissenlits… Je dis à ma belle mère « ah j’aimerais bien essayer de les cuisiner » elle me réponds que petite, sa mère, bonne cueilleuse, en faisait souvent des salades. « Tu n’en n’as jamais refais » lui demandais je ? Non, jamais mais elle se souvient à peu près de la recette…
Je fonce sur l’ordinateur rechercher quelques conseils sur Internet, j’y glane qu’il vaut mieux ne prendre que les très jeunes pousses et faire un rinçage à l’eau chaude pour couper un peu l’amertume de la plante.
C’est dit, nous nous lançons dans la préparation de la salade… Enfin « nous » c’est plutôt ma belle mère qui s’y est collée, parce que après quelques instants de jardinages il me restait autant d’énergie qu’à un vieux phoque asthmatique…

Voici comment elle a procédé…
- Ramasser de très jeunes pousses de pissenlit.(PS. réservé aux jardins Bio sans désherbants ni engrais chimiques).
- Bien les laver, passer au moins une fois sous l’eau chaude (elle a lavé 5 fois)
- Enlever la base de la nervure principale partout où elle est un peu épaisse
- Faire revenir des lardons et hop dans la salade
- Préparer une vinaigrette très douce (peu de moutarde ou moutarde très douce) et brasser le tout.
- Au dernier moment ajouter un œuf mollet chaud et brasser.




Franchement on s’est REGALES, ce petit arrière goût amer conjugué à la douceur de l’œuf mollet… Tout le monde s’est resservit (sauf moi et mes muqueuses méga fragilisées par la chimio) et les enfants ont réclamé qu’on en refasse ! En plus, suprême récompense, le sourire de ma belle mère avec sa madeleine de Proust… c’était comme dans son enfance ;-)

Tout petit bémol pour ceux qui sont en chimio, c’est comme les tomates et les radis, aïe… Et en plus j'ai dû jardiner avec des gants :-(





15 commentaires:

Stefbsl a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Valérie de Haute Savoie a dit…

Je raffole de la salade de pissenlit, je savais qu'il fallait la laver plusieurs fois en raison de la terre qui s'incruste mais pas le coup de l'eau chaude (j'aime l'amertume du pissenlit)

Moukmouk a dit…

Oui c'est si bon... sais-tu que c'est la chaleur qui coupe l'amertume du pissenlit? lave à l'eau chaude peut-être mais on peut aussi mettre le saladier (qui supporte la chaleur) au four quelques minutes avant de mettre les pissenlit dedans, ou faire revenir un peu la salade avec les lardons dans la poêle. Fait pas les cuire juste les réchauffer.

Mimosa a dit…

Et le vin de pissenlit ??? Il parait que c'est délicieux. Ca doit être un peu amer et c'est parait-il très bon pour la vésicule biliaire. Encore un exemple de petit plaisir...Bises...

DRAGONA a dit…

Je suis totalement admirative de ta force de caractère, merci à toi de nous la faire partager

Louve a dit…

Miam, ça me donne des envies, j'ai l'estomac qui gargouille... Nous, on en mangeait assez souvent et parfois, au printemps, on en trouve dans les supermarchés (ou au marché bio, the top). On l'appelle "dent de lion et c'est vrai qu'avec l'oeuf, slurp. Mais j'avoue que j'ignorais, moi aussi, le coup de l'eau chaude. J'aurais appris qch :o)

Là, mon repas sur dans le four. Max se pique assez régulièrement de nous faire des recettes. L'avant-dernière fois, c'est un "cascado" (euh, indescriptible mais très bon au final), la dernière un "poivron-tic" et cette-fois, une "pizza ouragan". Bon appétit à tous !

J'espère que malgré tout, tu trouves encore d'excellentes choses pour lesquelles tu ne dois pas te priver, Tili ?!?

tirui a dit…

c'est pas pour me vanter mais les pissenlits on en mange souvent en salade aussi (mais dans un mélange de salades variées, pour éviter d'avoir trop d'amertume, c'est pas mal non plus, et avec des graines de sésame en plus)

Stefbsl a dit…

Beau week-end à en voir les mains de tes puces (et malgré les inconvénients de la chimio). Un bisou à vous tous et à ta BM que j'ai eu le plaisir de rencontrer à Montréal.

Marianne a dit…

Et pour les semis , il semblerait qu'il y avait de la main d'œuvre qualifiée qui n'hésite pas à se mettre les mains dans la terre .

CATHERINETTE DES ESSENTIELLES a dit…

Le bonheur te garde gentille.

Les épreuves te gardent forte .

Les chagrins te gardent humaine.

Les échecs te gardent humble.

Mais seul l'espoir te fait avancer. CATHERINETTE

Poun a dit…

Hummm ça a l'air bon cette salade de pissenlit !!! et puis il avait l'air de faire beau par chez toi ce weekend !!

Gai Luron a dit…

Miam ! Ca doit bien faire 20 ans que je n'ai pas mangé de salade de pissenlits ... ca m'a donné envie.
Excellente idée !

Oxygène a dit…

Dans quelques jours j'aurai traversé l'océan et rejoint une terre où poussent les pissenlits. A moi la salade aux lardons avec un oeuf mollet ! Voilà une envie qu'il sera facile de satisfaire. Merci de l'avoir suscitée.

Daphnénuphar a dit…

ça sent le printemps...

Line a dit…

Ta salade de pissenlits m'a rappelée de bien beaux et bons souvenirs... En Corrèze, c'est un plat... "national" ! et chez moi on les fait avec un peu de lard "blanc" (pas facile à trouver dans le Nord où je vis aujourd'hui !), et je me souviens que ma grand-mère et ma mère les faisaient "passer" dans la poêle chaude où avait frit le lard, avant de les mettre dans la vinaigrette. Chez nous, on les mange avec des oeufs durs !
Merci pour ce billet plein de saveurs et de souvenirs...
PS j'arrive de chez Stella ! :)) Bon week end !