mardi, avril 01, 2008

l'avenir des pieds


Bon, je ne voudrais pas que vous me pensiez déprimée, je ne le suis pas. Mon corps reprends son souffle. Ce sont juste des choses utiles à penser.
Pour preuve de ma bonne volonté aujourd’hui j’ai pu m’attacher à l’activité honnie de cette maison : le tri des chaussettes !
Oh, inutile d’esquisser un petit sourire en coin, ne faites pas comme si vous ne saviez pas. Le sujet à été déjà abordé dans la blogosphère, Griffolet nous a même offert une ballade, nous le savons tous, le tri des chaussettes est une horreur.
A chaque fois que je m’installe devant cet énorme masse informe de tissus je médit sur les concepteurs de la chose.
Parce que quand même, faire exprès de ne vendre que des paquets de chaussettes dont pas une seule paire n’est identique à une autre, c’est du vice. Et je ne parles même pas du fait que ça se troue à la vitesse de l’éclair.
J’ai essayé de ruser une fois, je n’ai acheté QUE des chaussettes noires, des tonnes de chaussettes noires le plus banales possible.
Mal m’en a pris. Trier des chaussettes bariolées, c’est déjà pénible, mais trier des chaussettes noires en s’écorchant les yeux sur la texture, la longueur la présence ou non de rayures, c’est épouvantable !
On comprends bien l’utilité de la chose, pour les concepteurs et les vendeurs, nous faire racheter encore et encore ! Ca va de pair (c’est le mot) avec l’impossibilité de lancer la mode des chaussettes dépareillées. Si, si, j’ai essayé. Je pense qu’il y a des communications insidieuses dans la publicité pour faire passer le message que des chaussettes dépareillées, c’est ridicule, qu’il ne faut pas le faire… Vous imaginez sinon, toutes les familles se jetteraient sur cette mode et le dieu pognon des chaussettes aurait soif !
Mais, au milieu de toute cette chienlit chaussettienne, si un petit malin venait soit nous inventer un moyen que les chaussettes ne se dépareillent pas, soit nous vendre par paquets bien identifiables des chaussettes parfaitement identiques avec juste une reconnaissance des tailles, il ferait FORTUNE !
Ce n’est pas possible, ça doit exister, dites moi où je peux refaire mon stock de chaussettes par pitié.
Sinon, par solidarité, je vous demande d’entrer en résistance, lançons en masse la fameuse mode des chaussettes dépareillées. Dites le autour de vous, dépareillé, c’est bien, dépareillé, c’est plus joli, dépareillé, c’est sex, c’est in, c’est le top du top.
Aller, on répète, dépareillé, c’est ce que nous voulons, dépareillé, c’est l’avenir des pieds !

11 commentaires:

Stefbsl a dit…

Ah ben ici c'est la mode chez les jeunes ! Je ne sais pas si c'est pour faire différent ou pour ne plus être esclave du tri des chaussettes mais en tout cas c'est la norme. Je t'emboîte le pas :-D

Yibus a dit…

bonjour Tili,
premier commentaire après des mois de lecture silencieuse.
je suis bien d'accord et tout à fait près à exporter cette mode de l'autre côté de l'Atlantique...
vive les pieds dépareillés et les habits depenaillés

(tu m'as bien fait rire)

anita a dit…

Tu peux pécher en paix : sur quatre filles, deux portent des chaussettes dépareillées. et pas du blanc honteux ou du noir sournois, hein? du rouge et vert, du parme et bronze, du roux et combaluzier...
Tu a s bien compris que je répondais à ce post-ci, parce que le précédent me troote encore dans la tête-sans que j'y aie de réponse.
Haut les coeurs, bas les bas!

Ma'cha a dit…

j'ai trouvé un truc : j'achète les mêmes chaussettes pour les 2 chatons et j'ai même découvert qu'il y avait des paires de chaussettes avec la taille cousue dessus (si si !!) et comme je suis totalement et irrémédiablement cinglée j'ai même mis leurs chaussettes dans un tiroir compartimenté (pas numéroté mais presque) et ils portent tous les deux chaque jour exactement la même paire, comme ça au moment du tri de chaussettes plus de pb, il y a 4 chaussettes identiques et après je regarde la taille indiquée :-D
(finalement c'est moi qui aurais dû prendre le titre de ton blog O:-D)

Stefbsl a dit…

Ma'cha : tu m'impressionnes ... (lol) enfin, est-ce encore un poisson d'avril (j'ose l'espérer c'est le cas sur ton blog):-D

isabelle a dit…

je jette les chaussettes sur le tapis et chacun trouve ses chaussettes et se les tri lui même non mais ho
pour la mari des noires et grises en 45 facile
pour moi des courtes qui s'arrêtent a la cheville facile
la fille des trucs roses ou violets avec cœur animal pailleté si possible
la garçon des avec pirates , chevalier et autres héros divers et variés
ce qui fait qu'on les différencie bien
mais comme toute famille au fond du bac vivent les chaussettes seules , célibataires , uniques et parfois oh miracle on retrouve l' autre mais l' enfant ne fait plus cette taille tant pis

cahuette a dit…

ah non desolee, je ne peux pas lancer cette mode ici, je suis la seule frenchie de mon quartier, j'ai une reputation moi madame, on se base sur ma tenue moi madame pour s'habiller ici, tu n'imagines pas la pression que j'ai pour etre digne de la mode frenchie alors de la chaussette depareillee ...ah jamais !!!!!

La reine du chateau: a dit…

Et moi ca fait des annees que je porte des chaussettes depareillees! sans rire!

et puis va voir la: http://www.funbureau.com/ c est le bureau des "missing socks" ;-)

Moukmouk a dit…

Pour un ours c'est plus compliqué parce que s'il en porte c'est 4 du coup. Donc une seule couleur et des bas extensible qui font à tout le monde ( enfin tous les grands).

Ariane a dit…

Tili, je vous rassure : ici, c'est la mode !
Depuis que j'ai déclaré : "stop, c'est fini, je ne trierai plus une chaussette, tout dans une grande bassine et chacun se débrouille", mes filles ont lancé la mode : une mauve, une grise, une noire une blanche ... très très class !
Ariane-solidaire-des-chasseurs-de-chaussettes

Mariette a dit…

Pfff, même si tu achète 10 paires identiques (même marque, même modèle, même taille) pour une même personne, tu finis toujours par en laver une paire un peu fort (-> bouloches et élastique pendouillou), une pas assez (-> marque des kickers indélébile) et une avec du noir (-> jolie diffuse)...
Du coup tu te retrouve à lorgner/scrutter comme pour tes chaussettes noires...

La vie est parfois bien vaine...
... mais heureusement il y a des psychopathe comme Ma'cha (poisson ou pas, ça donne envie !)