jeudi, juin 26, 2008

Aie, Les vacances arrivent...

Les enfants sont surexcités, tous le monde est fatigué.
Cette année nous n’avons rien prévu. Rien d’autre que de s’appuyer une fois de plus sur les grands parents, qui vont récupérer au moins les puces en juillet et trouver une nounou pour garder le petit pendant mes séances de radiothérapie.

Car à partir de demain, tous le mois de juillet et sans doute jusqu’à début août, je vais bronzer sans soleil sous la radio-activité.
Merci au passage à Stella pour le conseil de vaporiser de l’eau. Toute crème m’étant interdite je me demandais bien comment hydrater la peau.

En les 3 dernières semaines d'août, les médecins m’ont promis de me laisser me reposer avec mes enfants, promesse qu’il me faut rappeler régulièrement les RDV médicaux ayant la fâcheuse tendance à venir s’insérer dans cet espace insolemment libre.

Qu’allons nous faire ?
Je ne sais pas, nous n’avons rien réservé, nous ne voulons pas surcharger les grands parents, mon état de santé sera sans doute mauvais, pas de quoi faire un grand voyage il faut pouvoir rentrer à Paris relativement rapidement en cas de complications...

Autant dire que je ne prépare rien, ne fais rien, je garde le profil bas je sais aussi que après la radiothérapie aller au soleil ce n’est peut être pas une bonne idée et il me faudra être sure de trouver un kiné capable de faire un drainage lymphatique...

Cela fait tellement longtemps que ni mon chum ni moi n‘avons plus de loisirs, seulement du temps “pour les enfants”.

Moi je me sens être déjà un tel fardeau pour les autres que je n’arrive même plus à penser à ce qui me ferait plaisir.

8 commentaires:

la jardiniere a dit…

chaque chose en son temps, deja tu seras" soulagee" de ne pas avoir a t'occuper de tes puces, ensuite tu te re-po-se-ras , tu profiteras du beau temps, des balades dans le jardin

de ne rien faire
c'est bien aussi

le voyage se fera ..plus tard et il n'en sera que meilleur

stefbsl a dit…

Pour les vacances, laisse-toi dorloter et ne prévois rien. Ensuite, il y aura le voyage et de véritables vacances.

Ma'cha a dit…

tu as le temps de réfléchir d'ici le mois d'août, tu verras selon ton état, selon le temps, l'envie. tu sais un petit séjour de 2 ou 3 jours peut suffire aussi à déconnecter un peu de la réalité.

Sissi a dit…

Tu sais l'ete est une periode magnifique et pas besoin de partir, passer la journee a se prelasser, au calme, sur un transat en lisant un bouquin c'est un vrai bonheur.
C'est ce que j'ai fait aujourd'hui et je me suis regalee.

Le matin, par la fenetre de ta chambre , entendre les chants des oiseaux, c'est un vrai voyage!

Et puis il y a toujours des petites sorties d'une journee a faire pas trop loin...

Ou alors, si ton estomac te l'autorise un petit resto ou vous pourriez souper sur une belle petite terrasse fleurie, peut-etre en tete a tete.

Si la fatigue ne prend pas le dessus, marcher sur une petite route de campagne le soir, c'est tres agreable.

Pour le long voyage, je dis comme les autres, il viendra apres.



Tu sais ma maman aussi se sentait comme un fardeau, elle pleurait souvent a cause de cela, 1 mois avant son deces ( mais pas de soucis hein tu sais quel cancer elle a eu), elle est partie dans le Sud 1 semaine chez sa soeur, le medecin avait note pour elle ses traitements et une lettre explicative si une eventuelle hospitalisation devait avoir lieu.
Elle se sentait aussi un fardeau la bas car, de temps en temps, pendant son sommeil elle ne pouvait retenir ses selles et avait besoin d'aide tout le temps.

Mais je crois que c'est un sentiment que les malades developpent, la dependance a autrui, ils se sentent comme un poid, un etre qui a besoin de tant recevoir, ou tout gravite autour de lui...

Tu sais pour les proches, nous ne voyons pas notre malade comme un poid mais toujours comme l'etre que nous aimons et qui a besoin de notre aide que nous offrons avec plaisir mais surtout avec une sincerite du coeur.
Quand tu aides tes enfants, quand tu es presente pour eux, tu ne ressens pas cela comme un sacrifice mais comme quelque chose de naturel, il en est de meme pour ceux qui t'aiment et qui choisissent donc de t'aider dans ton combat.

Putain, le cancer ca fait quand meme des ravages et pas que physique.

Continue ton combat et ne te soucie de rien sauf de toi.

Tu auras le temps apres de retrouver ta vie comme avant et elle n'en sera que plus savoureuse.

Sissi a dit…

pardon Tili d'avoir utilise un gros mot comme disent les enfants...

Tu peux effacer mon commentaire si tu veux, de lire ta derniere phrase a fait remonter pleins de souvenirs et ma douleur est sortie sans crier gare.

Je m'excuse.

Névrosia a dit…

J'espère que ça ne s'est pas trop mal passé pour la radiothérapie aujourd'hui.

Tu dois avoir le moral dans les chaussettes car je ne te connaissais pas cette capacité à l'auto-flagellation !

D'abord ces enfants vous les avez faits à deux (jusqu'à preuve du contraire) alors vous êtes des mauvais parents, inutile de charger la mule !

Ensuite tes enfants sont très certainement heureux de pouvoir aller "faire la fête chez les grands-parents" pour tes filles et "se faire choyer" et câliner maman pour ton garçon.
Bien sûr ses soeurs vont lui manquer, mais pour tous les parents de 3 enfants (tout aussi mauvais que vous) il est difficile de confier 3 enfants à la fois, il faut donc se résigner à des séparations.

Tu verras dans quelques semaines qu'ils s'en remettront très bien (si jamais ton fils te poursuit en justice dans quelques années après sa régression sous hypnose pour : "séparation fraternelle insupportable", je partagerai avec toi les frais de justice).

Ma douce c'est de repos dont tu as besoin, de relâcher la tension, de te distraire, de souffler, de savourer le bonheur d'être encore là pour pouvoir exprimer toutes ces angoisses sans fondement.

Bisous

Nadu a dit…

Pendant une partie du mois d'aout, nous serons également sur Paris a ne "rien" faire (enfin juste finir de nous installer), donc si ca te dis on pourrait se faire une ou plusieurs journées ensemble, programme a déterminer.
Bises et bon courage pour tes seances de bronzage force..

catherinette a dit…

idem, cette année "encore" pas de projet
car possible changement de chimio dans 3 semaines, les marqueurs augmentent
alors on verra surement au dernier moment si on peut laisser un peu de côté cette P..... de maladie et s'offrir de la détente
courage à toi pour ton "bronzing" forcé
bisous
catherinette
http://deessegaia.skyrock.com