mardi, juillet 15, 2008

Des jeunes bien habillés....

Début d’après midi, dans un RER direction Paris. Il n’y a pas grand monde, je suis dans le dernier wagon, face à la partie arrière, il y a ce petit espace clos pour les vélos, où il n’y a pas de sièges.
Il y a plein de places assises, pourtant un jeune homme, la vingtaine, reste seul dans cette partie. ll est grand blond les cheveux un peu long, le teint hâlé, très musclé, il est bien habillé, un look un peu “sportif chic”, il a la vingtaine. Station suivante monte un autre jeune, la peau très noire, les lunettes de vue, médaillon en or, beaux vêtements, seuls, à l’abris du mur, ils échangent très rapidement quelque chose, puis le jeune noir note un numéro sur le portable de l’autre, enfin ils se séparent. J’ai le blond en face, il ne regarde plus l’autre, on dirait qu’il ne le connaît pas, il descend à la station suivante. Le jeune noir reste debout, toujours dans l’espace vélo. Station suivante monte une jeune femme noire, très très maigre, lunettes de soleil et beaux vêtements, on la croirait sortie d’un magazine de mode. Ils ne sont pas seuls dans le compartiment vélo, rien ne se passe... Enfin le monsieur qui avait tardé à aller s'asseoir quitte le compartiment. Le jeune à lunettes s’approche alors de la jeune femme, ils échangent rapidement quelque chose, il lui prends aussi son téléphone portable pour noter probablement un numéro. La chose faite ils s’écartent, ne se regardent plus ne se parlent plus, elle descend à la station suivante...
Ils sont tous si jeune... la petite vingtaine au maximum, si bien habillés... Je ne sais pas quoi faire, je soupçonne mais n’ai rien vu. Faut-il être si soupçonneux ? Et que faire ? Que dire et à qui ? Je pense à mes enfants, pourrais je leur apprendre à se tenir éloignés ? Je pense aux parents de ces jeunes, le savent-ils ?

Je quitte le RER et me hâtes, j’ai mon RDV de radiothérapie, je ne dois pas laisser l’amertume m’envahir.

5 commentaires:

Moukmouk a dit…

Ça sent le deal de Coke, mais ne jugeons pas. Et même si tu voulais avertir tes enfants, cela ne change rien, ils auront à décider pour eux-même. Alors c'est ta joie et ton amour qui importera plus que toutes les conseils et les interdictions. Ce qu'on fait est tellement plus important que ce que l'on dit.

Il ne faudrait surtout pas développer de culpabilité non plus. Je n,ai pas de solution.

Plume a dit…

Ca fait froid dans le dos en effet. Un jour avec mon mari on a assisté à un passage de malette hyper-fugace. Deux personnes se croisent dans la rue sans s'arrêter et la malette n'est plus dans la même main. C'était très étrange mais moins inquiétant sur le moment que la scène à laquelle tu as assisté.

Il ne suffit pas d'être jeune, riche et bien habillé pour éviter la désespérance. Moukmouk a raison. C'est l'amour qu'on reçoit qui renforce l'estime de soi, qui pousse au respect de soi-même, qui est la vraie parade à cette plongée là.

La radiothérapie s'est bien passée?

Ma'cha a dit…

mouais bizarre...
et tes UV ça se passe pas trop mal ?

sylvie a dit…

Allo toi, ca fait peur, tu as raison, ca se parle d'oreille en oreille...
et quoi faire???


tu vas un peu mieux?

bon week-end a toi
sylvie
http://i48.servimg.com/u/f48/11/18/71/43/dp10.jpg

Niko a dit…

Nos enfants, comment les protéger ?

En leur donnant les bases et les repères qui leur permettra, le jour ou tout pourrait basculer, d'effectuer leur choix en connaissance de cause, ... reste à espérer qu'ils fassent le bon, ...