lundi, septembre 08, 2008

L'épée de Damoclès

En ce moment nous faisons le JEU DES RECETTES !

C'est ouvert à tous :-)

Voili voilà, sinon j'essaye de me mettre au rythme de la rentrée, mon Chum est en congrès une semaine en Italie et j'ai 3 loupiots que je récupère tous les midi (parait que c'est mieux que la cantine !).

Je ne suis pas très en forme, la programme de "reconstruction" va être rude, j'attends l'autorisation des médecins pour aller à la piscine (ma peau est en sale état après la radiothérapie).


Je vis avec l'épée de Damoclès suspendue au dessus de ma tête, comme dans la légende suspendue par un crin de cheval... C'est une sensation très étrange. Je sais que cette année sera fatidique, ça passe ou ça casse comme on dit, il ne faut surtout pas de récidive, pas de métastases... Alors je fais ce que je peux, je travaille sur mon alimentation, mon stress, mon état physique, j'essaye de faire plus de sport, pas facile quand on est très fatigué.
Quelle étrange situation, d'ordinaire les ans qui passent nous rapprochent de la vieillesse et de la mort, moi c'est la cas aussi mais en même temps le temps m'éloigne d'une fin plus rapide.
Aller, sourire, je vais essayer vos recettes :-D

12 commentaires:

sosso a dit…

Avec le plein de sourires et de bonnes recettes, j'espère que tu sentiras un peu moins le poids de cette satanée épée.

Plein de pensées ;-)

sylvie a dit…

http://i38.servimg.com/u/f38/11/18/71/43/pensea10.gif

Allo toi
bonne entré a tes filles.
ici les 4 ont débuté l'école, ça fera grands bien a maman toupie qui est a bout de souffles..

Je crois que tu travaille assez sur ta santé Tili et que tu ne dois pas en faire trop, du sport doucement est bien, pas trop, il faut reprendre tes forces.
je pense fort a toi
Teuf, coucou a toi, ta puce va bien a l'école?
Sylvie

Sosso a dit…

Au fait je voulais dire à ton chum que grâce à lui, Miss Dessin est inscrite dans une école d'escalade ;-) Du coup P'Tit Dino a aussi voulu s'inscrire d'ailleurs.
Ton Chum a fait des émules... ;-)

Ma'cha a dit…

après une année très difficile ça va être une année entre 2 eaux, une année d'attente avec des hauts et des bas sans doutes... je te la souhaite la meilleure possible en tous les cas.

joëlle a dit…

J'ai découvert votre blog récemment, et je voulais vous dire, que l''hyperconscience que votre maladie vous donne de notre précarité à tous, ne raccourcira pas votre vie - parce que votre force vaincra forcément - mais elle la rendra mille fois plus riche. J'admire beaucoup votre courage.

stef a dit…

Tu as raison, prendre soin de soi par la bonne bouffe est un bon programme.

sissi a dit…

je rejoins Stef et j'ajoute menage-toi aussi, tu fais deja tant, quel courage!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Le truc, c'est de ne pas culpabiliser de parfois faire des écarts, de ne pas être parfaite dans sa vie. Bien sûr on voudrait avoir une hygiène irréprochable, une vie plus que saine, mais il faut se dire que l'on a le droit de ne pas être parfait et que ce n'est pas cela qui fera rechuter. Ne t'épuises pas, vis ta vie joliment et autant que faire se peut, lâche du lest. L'épée de Damoclès, une fois installée, reste sagement au dessus, mais elle sait se faire oublier de plus en plus.

Irina a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Poun a dit…

euh désolée le commentaire effacé d'avant c'est moi, je suis chez la copine de mon frère et j'avais oubliée que j'étais connectée sur son compte...oups...

donc je disais...
Prends bien soin de toi comme il faut et surtout comme tu le sens toi...
En attendant nous on pense à toi !

(et aussi, je disais que j'oublie pas pour ma recette, mais que j'hésite encore entre 2 et que je la posterais jeudi après-midi sans doute ;-))

stella fin d'été a dit…

L'année 'fatidique'? et si tu n'y pensais pas mh? Cristalliser peurs et/ou attentes est une perte d'énergie. Même s'il n'est parfois de plus 'juste peur' que celle de tomber alors que l'on vient tout juste de se relever...

Tu sembles savoir trouver en toi et autour de toi ce qui est nécessaire à cette 'reconstruction', voilà ce qui compte!

En piste! ^ ^

Anonyme a dit…

Je compare toujours le cancer à un poids qui tombe brusquement sur une balance : il y a un temps pendant lequel les plateaux balancent violemment d'un côté et de l'autre, et puis avec le temps, le balancement faiblit ; en attendant, ça donne un peu la nausée ! ;-) Pour l'épée, j'expérimente maintenant une "stabilisation des plateaux", 9 mois après la fin des rayons ; pendant les 6 premiers mois je pensais toujours à cette épée, j'avais conscience tous les jours de sa présence. Maintenant je commence à lâcher prise et à vivre en me posant moins de questions. Ca donne une de ces légèretés ! ;-) Je te souhaite d'y arriver bientôt !

AnaCaracol
mycancerisrich.canalblog.com