vendredi, novembre 28, 2008

Le CROTTOIR de l'école

C'est comme un jeu d'arcanes grandeur nature. Tous les jours, nous devons slalomer entre les crottes de chien qui parsèment le chemin de l'école, jusque sur le parvis de la maternelle. Avec 3 enfants, il y a souvent des "game over". Aujourd'hui, j'étais emmitouflée avec une angine terrible et donc je n'ai pas été assez vigilante... 2 game over !
Alors ma puce M. qui a beaucoup d'humour a décidé de rebaptiser le chemin de l'école, désormais nous parlerons du CROTTOIR de l'école... Tout un poème...

PS. Mon moral fait du yoyo, très bas hier, en phase up aujourd'hui malgré une nuit encore difficile semée de bouffées de chaleur et d'heures passées dans le lit de mon fils qui décidément ne va pas bien en ce moment lui aussi. Après avoir déposé les petits j'ai fait un truc rare, je me suis RECOUCHEE !

Est ce le temps qui fais que le monde entier semble morose en ce moment ? Je vois sur la blogosphère que vous êtes tous d'humeur chagrine. De mon côté c'est le grand plongeon, je n'arrive même plus à me secouer pour l'association (pourtant la semaine de solidarité à été une belle réussite). Aller, on se serre les coudes et on remonte tous ensemble dans le navire OK !!!???

7 commentaires:

Plume a dit…

Après des mois le moral au fond des pompes, je sais comme c'est pénible, et parfois j'ai l'impression que ça revient un peu.
Ca fait du bien d'être sous la couette Tili. Ca fait du bien a ton fils aussi. Et si demain tu passais la journée entre chocolats chauds, déco de Noël et dessins animés, ça ne serait pas mal non?
Ton association va très bien. Et la terre ne va pas s'arrêter de tourner va. Repose-toi bien, et accorde-toi des petits plaisirs quand tu en as envie.

Anonyme a dit…

Tu sais, après une telle maladie, ton organisme est out.Le mien l'est aussi et mon oncologue m'a envoyée chez un mèdecin homéopathe pour soigner cette asthénie ou fatigue intense.Depuis, je prends tout un cocktail homéopathique auquel s'ajoutent des tas de vitamibnes, d'oligo éléments , d'anti oxidants, de produits drainants etc (non remboursés par la sécu...) J'étais sceptique.Effet placebo? Je ne sais mais ce que je sais, c'est que je suis mieux.Ton mèdecin devrait lui aussi pouvoir t'aider!Courage

Névrosia a dit…

C'est vrai que le moral est au plus bas, pour beaucoup de monde. A son travail JKG doit en ce moment réconforter de son mieux les employés de plusieurs filiales. En réunion, à l'annonce des plans de licenciements, des dizaines de personnes éclatent en sanglots et avec la conjoncture mondiale actuelle il n'est pas facile de leur faire espérer en des jours meilleurs.
Alors pour ma part j'applique plus encore que d'habitude la politique "d'un jour, un bonheur".

Plume a raison, prends le temps... prends le temps de te recoucher si tu en as besoin, prends le temps de câliner ton petit si tu en as la possibilité. Ta chaleur et ta présence seront les meilleurs médicaments. En cette période de l'année où tout le monde est à plat requinque-toi pour pouvoir te plaindre dans quelques semaines d'être débordée.

Chaque soir lorsque je me couche, je me dis que j'ai de la chance d'avoir un toit, de manger à ma faim, de vivre dans un pays en paix et de savoir mes enfants sereinement endormis dans leurs lits.

Profitez de chaque journée pleinement et avec reconnaissance (sauf pour les crottes hein !), on ne sait jamais de quoi demain sera fait.

p.s : Depuis ma tendre enfance je ne supporte pas les crottes sur les trottoirs. Je me souviens que même lorsque j'avais mon goûter dans mon cartable, je préférais attendre d'arriver à la maison pour le manger car si je le mangeais en chemin à chaque crotte de chien j'avais envie de vomir.

Louve a dit…

Oh le crottoir de l'école, quelle belle trouvaille :o) !

Ici, nous avons la chance (mais peut-être l'avez-vous aussi, en France) que la plupart des itinéraires pédestres soient parsemés de rouleaux à crottes de chiens, généralement fixés aux poteaux télégraphiques ou autres. Certains jouent bien le jeu et ramassent les cacas de leurs toutous. D'autres les ignorent... Mais bon, le slalom, c'est quand-même rare, ouf !

Les cocktails vitaminiques, c'est parfois utile, mais ne sauraient bien évidemment remplacer des journées cocooning, à très basse exigence de rendement, des larvages intégraux, sans remord. Je souhaite que cette mauvaise passe soit très très temporaire, Tili.

Je reçois plein de gens déprimés (tu diras, c'est normal, puisque je m'occupe des gens au chômage), mais là, ça dépasse un peu toute autre période de l'année. Novembre-décembre, ce n'est jamais la joie. Moi, je résiste, même avec les microbes. Une sorte d'angine, aussi, et un rhume pas possible. Un truc, pour l'angine, que m'a refilé une collègue: des gargarismes avec une mixture feuilles de sauge infusée (beaucoup de sauge) et vinaigre. Je trouve ça très efficace, bien plus que le sel marin que j'utilisais jusqu'à présent.

Bisous

Mimosa a dit…

Remonter dans le navire ? Remonter tous ensemble dans le navire ? CHICHE ? Et chiche qu'on y arrive ! Bon, il y aura des hauts et des bas, mais comme tu le proposes, au moins ESSAYONS...Ayons en l'intention...
Et puis, la couette, le chocolat, les décos de Noël, c'est vrai ça aide. Bientôt les rues vont être décorées et ça va nous apporter un peu de cette lumière qui nous manque tant l'hiver.
Bises...

stef a dit…

On remonte et on rame fort ;-)

Pour le crottoir, on ne connaît pas ici et c'est tant mieux !

sosso a dit…

Moi aussi partante pour remonter dans le bateau et ramer très fort!

Parce que là j'en ai marre de couler! Très désagréable sensation! J'ai même été obligée de demander un petit coup de pouce au Dr tellement ça n'allait pas! Grrrrrrrrr.

Allez, on y va les filles!!! A plusieurs ça ira mieux ;-)