lundi, décembre 01, 2008

Mais qu'est ce qui ne va pas ?


Le cancer ça rends MOCHE !

Je vous le demandes !
Le comble.
De mon côté, je ne sais pas, c'est le marasme physique et moral.
Peut être parce que je ne dors pas la nuit.
Peut être à cause de cette brutale ménopause chimique.
Peut être parce que avec mon asthme je n'ai pas assez d'oxygène.
Peut être l'anémie ?
Peut être un nouveau cancer ?
Peut être parce que je n'y voit plus, mes yeux ont séché, je ne peux même plus pleurer.
Peut être parce que je suis moche, mes cheveux ont frisé et viré au gris d'un coup et j'ai pris 20 kgs avec la cortisone, j'ai des valises sous les yeux.
Peut être parce que mon fils du haut de ses 3 ans fait sa crise du "NON" et que je n'ai pas l'énergie de résister à des heures de hurlements continus déclenché par n'importe quoi qui n'ailles pas dans son sens genre la petite cuillère est rouge alors qu'il voulait la bleue, veut pas aller au lit, sa sœur ne lui a pas cédé immédiatement tous les jouets etc etc.
Peut être parce que je suis une mauvaise mère, que je n'ai plus de patience et que je traumatise mes enfants en criant... Mon mari trouves que ça va mieux, il n'a pas compris que je n'ai plus la force de crier car j'étouffe quand je parles fort.
Peut être parce que je ne suis plus rien, avec 14 années d'études supérieurs je suis un boulet pour la société, tous ce en quoi je croyais, mes idéaux, ma passion pour la recherche, tout à été saccagé.
Je rêve de dormir enfin, des fois je me dis que mourir c'est le vrai repos.
Je sais , personne n'aime entendre cela.
Et pourtant...

21 commentaires:

Anonyme a dit…

Bon, je me retrouve un peu dans tout cela sauf sur un point:mes enfants sont plus âgés...Que te dire?Je me pose souvent les mêmes questions.Je me sens grosse, inutile dans la société(je ne travaille plus, j'en suis incapable), inutile, un boulet dans ma famille mais je ne peux reprocher aux autre de ne pas être moi, de ne pas me comprendre pleinement.je me tais car je sais que eux aussi ont besoin de moi, ont besoin d'espoir. Mes cheveux repoussent, ils sont gris.Mes kilos supplémentaires sont là aussi et je pense que nous ne serons plus jamais comme avant. Notre nouveau moi sera différent, peut-être plein de nouveaux intérêts. Laisse lui, toi aussi, le temps de te pénétrer, de t'habituer à être une autre, celle de l'après cancer...Tes enfants doivent aussi te re découvrir. Explique leur tout cela , continue à croire en toi, tout comme les autres croient en l'ancienne TOI(ou la nouvelle). Plein de choses à partager...Nous y arriverons!

Plume a dit…

Tili, pourquoi tu ne passes pas la porte d'un groupe de parole? mmmh?
(je suis familière avec mon "tu" que tu n'oses pas dans tes mails de réponse, pardon, mais te lire tant te livrer donne envie de ce tutoiement en retour).
Je peux lire tout ce que tu écris ici, et je continuerai de le faire de toute façon, parce que je te trouve épatante, et qu'à ta façon tu m'informes, tu m'éduques, tu me fais avancer. Mais je crois que de partager sur tout ça avec des personnes en chair et en os devant toi, qui vivent ou on vécu ce que tu vis t'aiderais. Et aiderai peut-être aussi ta famille à travers toi?

Sissi a dit…

Pour repondre a tes questions du debut, peut etre est-ce un peu de tout a la fois? Il est difficile pour nous, qui avons eu jusqu'a present l'enorme chance de ne pas connaitre la maladie, de pouvoir t'apporter des reponses...Moi, je pense que toutes cette negativite que tu ressens en ce moment est tout a fait normale. Quand meme apres tout ce que tu as vecu...
As-tu un groupe de soutien autour de toi? Des ami(e)s proches malades ou anciennes malades qui peuvent t'aider...
Et votre projet suisse avance t'il? Voila un changement sur lequel compter pour un "nouveau depart"?
Evidemment le temps sinistre n'aide pas non plus au bon moral.
Patience et courage...

Ma'cha a dit…

personne n'aime l'entendre mais ça fait du bien de le dire et de le redire. il faut évacuer tu prends sur toi depuis des mois, tu as besoin d'évacuer toute cette tension, ce stress. personne ne peut te comprendre mieux que toi même.
tu n'es pas une mauvaise mère, tu traverses une période difficile (et le mot est faible), tu as besoin d'être comprise, écoutée et même si tu avais un milliard d'amis prêts à te soutenir et à t'écouter ton monde s'écroule quand même. alors hurle, casse au besoin, défoule toi, évacue. tu t'en fiches si les autres te regardent comme une folle, tu as le droit.
bizz ma belle

anita a dit…

Peut-être que tu traverses le Cap Horm à la nage et sans bouées et qu'il est normal que tu aies envie que ÇA s'arrrête, pour pouvoir retrouver le reste.
Pfff, j'ai écrit Cap Horm (ones) et je le laisse, parce que c'est tellement dans le fil.
Comment te dire "ne te presses pas d'aller mieux", sans que ce soit dégueu à entendre? Ça veut juste dire ne t'impose pas,en plus de tout, de tout supporter. Voui, t'as le droit de trouver ça difficilement supportable.
Bon, je vais chercher si j'ai kekpart des vitamines spéciales rigolothérapie

Guilitti a dit…

oui, c'est sur, ce serait moins fatigant, LE repos éternel. Mais t'as pas le droit, epicétou !
tu as des gentils bibounes qui ont besoin de toi, de ta force, de tes faiblesses, de ton amour, de ton intelligence, de tes calins, de tout quoi ! Même quand tu cries, tu leur apprends qu'une maman n'est pas parfaite et qu'il faut être gentil avec elle quand elle est fatiguée ! Alors prends du temps pour toi, sors t'oxygéner quand ton petit de 3 ans hurle, enferme toi dans ta chambre avec un bouquin quand ton mari est là et peut prendre le relai. c'est pas de l'égoisme, c'est de l'instinct de survie !

courage !!!! ne laisse pas la dépression d'hiver t'atteindre : on est tous mous mous mous avec ce tps pourri, allez, hop, sourires !

stef a dit…

Alors une anecdote qui ressemble à ce que tu décris : tu connais ma sœur et tu sais ce qu'elle a aussi vécu ; alors que son traitement était terminé et que la victoire était dans la poche d'après les médecins, elle était trop fatiguée et n'aurait voulu que dormir, arrêter le combat, se reposer définitivement.

Un médecin nous a alors dit que la guérison physique de beaucoup de cancéreux ne suffisait pas qu'il leur fallait puiser loin dans leur force intérieure et que parfois ils avaient besoin d'un coup de pouce pour ne pas lâcher.

Dans le cas de Julie, nous avons trouvé sa planche de salut (t'en souviens-tu)et il y a eu des coups de gueule, des moments de lassitude et bien entendu nous n'avons pas toujours été à la hauteur pour ne pas avoir vécu la même chose. Et puis partir dans un centre de rééduc : cela lui a fait du bien de ne plus être à la maison.

Un groupe de discussion comme le dit Plume, un voyage, un moment juste toi et ton homme ... Cela n'enlèvera pas les bouffées de chaleur ni l'insomnie mais cela aidera sans doute.

Anonyme a dit…

Alors là non!! Je ne peux pas te laisser dire ça, et j'en sors même de mon sous-marinage muet mais assidu!
14 années d'études supérieures, et malgré cela une belle famille de trois enfants, un Chum aimant et aimé, des parents, des amis pas laissés tomber, des voyages, des expériences, des recherches, des articles: ça vaut tous les destins de chercheurs poussiéreux qui se sentent coincés dans leur institution dès lors qu'ils ont décroché le poste en or, en ayant oublié de se construire une vie personnelle vaillante dans l'histoire, et qui n'ont plus que leurs éprouvettes à qui raconter leurs malheurs!
Avec une telle qualité d'écriture, un tel punch malgré tout, tu n'as rien d'un boulet: tu tires après toi en revanche un certain nombre de boulets dont tu te serais bien passée, mais tu as l'air en bonne voie de les larguer pour de bon!
LEs kilos, ils repartiront, les cheveux gris, c'est très joli, les petits de 3 ans, ils ne sont démons parfois que parce qu'ils sont si totalement délicieux le reste du temps (si si!)
DU repos, mais pas le repos éternel (m'est avis qu'il y a comme tromperie sur la marchandise là-dedans de toutes façons...)

Tili a dit…

Quand je pense que j'avais prévu d'aller me reposer en Thailande...

Tu te rappelles Stef ?

Mon homme part lui 2 semaines au japon...
Je n'aime pas les groupes de discussion. Je n'ai pas trouvé de soutient auprès de mon hôpital... les RDV doivent être pris plus d'un mois à l'avance et puis c'est tout madame.

Centre de repos... Mais j'en rêve moi. Des massages pour mon dos déséquilibré par l'absence d'un sein, du repos, du sommeil... Mais non, pas possible, pas le droit, qui va garder les enfants hein ? Puis à mon âge, c'est pas prévu.

Faut tenir... Dans 3 semaines on pars en vacances au Canaris...

stef a dit…

Tili : oui, je me souviens de la Thaïlande ... mais les Canaris c'est tout aussi sympa. Allez 3 semaines, c'est comme d'ouvrir toutes les portes du calendrier de l'Avent ... on compte les jours ensemble ?

Marianne a dit…

Pas de possibilité pour déléguer les petits à une tierce personne tout en restant à la maison ? C'est bateau comme conseil mais quand on ne peut plus faire soi même il faut crier au secours partout.

dany a dit…

Même en étant en bonne santé, l'age du non chez les enfants exaspère et on craque, alors en étant fatiguée!!!! Prépare ton voyage et prends du temps... Laisse chouiner, ça les défoule ces chérubins! et plonge toi dans un bouquin! Oui je sais je suis une mauvaise mère... N'y a-t-il pas une garderie près de chez toi où tu pourrais laisser les petits une ou deux fois par semaine?
Quant à se laisser partir, ah! non on a besoin de ta pêche, de ta sensibilité, de ton écriture... BIZ.

Tili a dit…

Aujourd'hui j'ai laissé le petit à l'école jusqu'à 16h30 (d'habitudes je le récupère à 11h30).
Me le rendent qui tousse et avec de la fièvre... sic...
J'ai donc une puce avec une Otite et un gros bébé très grognon en attente de diagnostic.
Les écoles et garderies ne prennent pas les enfants malades... Pas de famille à côté et pas assez mauvaise mère pour les laisser tomber quand ils sont malades...
Pffffff

Tili a dit…

39,5° c. pour le petit, quand même !
J'attends le chum pour aller chez le docteur.
Nous on moins on fait marcher la profession médicale et les pharmacies, on est des super clients !

Groumpf :-(

sissi a dit…

zut alors...
Je souhaite que tes petits se retablissent vite.

Anonyme a dit…

même parcours un peu plus agée avec des enfants ado guère plus faciles. Ils peuvent aussi couiner très fort!Je dois dire que j'ai mis 2 ans à atterrir, à être moins fatiguée à retrouver un certain peps. c'est vrai que la menopause précoce, la chimio, les ablations ,reconstructions c'est tout simplement épuisant. C'est fatiguant de toujours subir, de ne pas maîtriser . Et puis un jour la forme revient doucement et le moral avec ! courage

Dany a dit…

En attendant que la situation se stabilise, peut etre pourriez vous essayer une teinture non agressive pour retrouver la couleur qui vous plaisait...Parce quand on se sent moche,on se sent mal...
Et pour dormir,un petit quart de lexomil vous aiderait...
Courage,....Après ce temps, il en viendra un autre.

Mimosa a dit…

Un gros coup de blues ? Trouver une planche de salut...Partir aux Canaries en se disant que c'est super et en pensant aux pauvres touristes bloqués plusieurs jours à l'aéroport de Bangkok !
C'est vrai aussi que ce temps gris et pluvieux depuis des jours n'arrange rien.
Anonyme dit que vous ne serez plus jamais comme avant. C'est vrai que les épreuves nous changent et en ce qui te concerne, nous sommes nombreuses et nombreux à te faire confiance et c'est tout à fait normal que tu connaisses ces moments de découragement.
Courage et bises...

Fauvette a dit…

Accroche-toi aux Canarie ! Je ne vois que ça. Fais-toi le film de vos futures vacances...
Sinon, avoir une aide extérieur, une personne qui viendrait chez vous s'occuper des petits ce n'est pas envisageable, du tout ? Pour quelques heures par jour, cela serait une immense soulagement je pense.
Je te souhaite bon courage.

Anonyme a dit…

Il y a une association qui se nomme : "Vivre comme avant". Siège dans les locaux de La Ligue contre le Cancer 12, rue Corvisat à Paris 13ème.
Un petit coup de téléphone ?

Je n'ai pas leur numéro, mais celui de la Ligue 01 53 55 24 00. Ils pourront donner le bon numéro.

Ne pas rester seule me parait une bonne chose.

Bon courage.

Tili a dit…

C'est ne bonne idée, je me rappelles qu'ils m'avaient offert une prothèse en coton après l'ablation, à l'hôpital.
J'ai envoyé un mail, peut être.
Merci de cette bouée.
Bisous