mardi, mars 03, 2009

Sur les choix Cornéliens

Merci les filles qui m'avez répondu sur le post "En avant le soleil" et aussi à ceux qui n'ont pas osé répondre je vous ai deviné derrière vos écrans :-D
J'essaye de trouver des compromis, mais l'idée de reprendre ma vie "intellectuelle" est tellement grande...
Si vous saviez comme la recherche me manque, l'émulation intellectuelle, le goût de ces terres inconnues du savoir, cette sensation extraordinaire d'être minuscule au bord du monde et de lancer mon regard droit dans l'infini de l'inconnu...

Je DOIS trouver un compromis et j'y arriverai je me sens comme une survivante dans l'arène, TOUT est possible !

11 commentaires:

Valérie de Haute Savoie a dit…

Mais c'est normal que tu ais besoin de faire de la recherche. On n'est pas chercheur par hasard, c'est sans doute un des métiers les plus ingrats et pourtant les plus "viscéraux" qui soit ! Pourquoi n'en ferais-tu plus ? Fonce !

stef a dit…

Yes you can ;-)

Marianne a dit…

Je connais une blogeuse qui aurait signé le post " va bosser feignante "
Ne lâche pas !En ce moment les chercheurs sont dans la rue c'est un bon début !

Sissi a dit…

Je comprends ton desir de stimulation intellectuelle et de t'accomplir.
Peut etre que tu trouveras sur Geneve, dans ce cas, choisis alors d'habiter en France car ici l'ecole toute la journee ne commence qu'a 7 ans (et encore les miens ce n'est que 2 apres midi par semaine), tu n'as pas d'ecole maternelle, juste des creches privees couteuses, et avant 7 ans, tu as l'ecole enfantine a partir de 5 ans mais la encore ce n'est pas tous les jours ou du moins pas en journee continue.

Tili a dit…

Je ne veux pas reprendre à plein temps, par exemple pas les mercredi, samedi, dimanche, qui sont entièrement dédiés aux enfants, et être là pour les devoirs...
Haaa la vie c'est poooo facile !

Moukmouk a dit…

Stef m,a volé mon commentaire... je ne suis pas assez vite.

Nadu a dit…

Chercheur a mi temps, en voila un bonne idee!!! Mais ca va etre dur a expliquer au chefs de labo!
Bises.

Tili a dit…

Oui, c'est sûr, une profession où il est interdit de s'occuper de ses enfants... Et pourquoi au fait ?

Tili a dit…

JE connais plusieurs chercheuses qui sont au 80% et ne travaillent pas les mercredi...

Névrosia a dit…

Bon courage ! Tu as déjà mené des combats plus durs que celui-là ;-)

La culpabilité maternelle est plus développée que son pendant masculin et la société française l'entretien avec application. J'y pense à chaque fois que JKG part prendre un avion pour le boulot avec pour seule angoisse de le rater, tandis que moi je me mets la rate au court bouillon à l'idée de partir loin d'eux une journée...

Ton chum ne pourrait-il pas prendre les mercredis pour s'occuper d'eux ?

Quoi que tu fasses, ne te renie pas !

IsabelleDeLyon a dit…

Biens sûr que tu arriveras à trouver un compromis, si l'envie de reprendre est là, tout le monde s'en accommodera. C'est bien aussi d'avoir envie de passer à une nouvelle étape, signe que ça va bien.