mercredi, juillet 08, 2009

Maladies et Environnement, l'inacceptable

Quand même, il faut le dire et le redire, c'est primordial.

Aujourd'hui on sait que le nombre de cancers à fortement augmenté dans la population. En 25 ans, la fréquence de survenue du cancer en France a quasiment doublé chez l'homme (+93%) et fortement augmenté chez la femme (+84%). Elle a aussi augmenté chez les enfants (surtout les cancers de la thyroïde).
On sait aussi que la part de l'environnement est majeure.

On sait que les études qui ont été réalisées sur un seul produit et pendant des durées d'expositions limitées sont à refaire car c'est l'impact des multi-expositions et ce depuis la gestation, qu'il faut considérer.

Donc il faut financer un grand nombre d'études et ça a un coût. Le choix le plus judicieux serait de le faire supporter par les industriels avant l'acceptation de la distribution des produits, non ?

On est devant un problème de société. L'OMS déclame que plus de 30 % des maladies affectant les enfants sont attribuables à des facteurs environnementaux.
Avec une augmentation drastique des maladies respiratoires, des allergies et des cancers. En Amérique du nord, c'est l'obésité avec tous son cortège de maladies liées qui guette aussi les jeunes.
Quelle sera l'espérance de vie de nos enfants ? Quelle sera leur qualité de vie ?

Comment une société peut elle accepter ce qui détruit ses propres enfants ???


Et vous, qu'en pensez vous ?

10 commentaires:

cecile-us a dit…

J'espere que les industries et les gouvernements vont tout faire pour changer leurs pratiques... ici, il y a l'obesite, oui, mais aussi un gaspillage enorme d'electricite, produite au charbon essentiellement, des pesticides et antibiotiques pour l'agriculture (sans parler du gaspillage ici aussi, c'est un autre sujet !), des voitures qui consomment enormement et polluent... bref, il y a de quoi faire et ca fait peur, oui.
Cecile

cahuette a dit…

je suis d'accord avec toi, bien sur, mais quand on ne peut rien y faire, que faire?
a notre niveau pas grand chose malheureusement a part subir

par ex, mon second est ne avec un systeme immunitaire faible et des bronches immatures dues a la pollution et a l'humidite du maroc..on a demenage bien sur, mais avions nous le choix ?

ici nous mangeons des ogm et autres viandes aux antibio, tres peu de bio dans mon coin ou alors a 12 millions de $
du coup certes ca me fait peur tout ce que je lis sur les ogms , mais ai je le choix ?

c'est malheureux, mais je subis ...

Moukmouk a dit…

Il y a un scientifique qui a démontré que l'obésité était strictement un problème de pauvreté aux USA. Il appelle cela l'obésité par code postal, parce que le taux d'obésité est partout proportionnel au taux de pauvreté.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Moukmouk, il est par exemple démontré que pour rendre un produit par cher plus savoureux, on rajoute des sucres. Pas cher est très souvent synonyme de "mauvaise qualité".

Je crois que si ! On peut à notre portée faire un peu pour faire évoluer le monde en mieux.

Fauvette a dit…

C'est vraiment flippant !
Non seulement on nous baratine sur le progrès et la qualité de vie, et en plus il faudrait être zen...

Anonyme a dit…

Merci Tili d'alerter.
Je reste convaincue que l'avenir, le futur de nos enfants sera ce que nous en ferons et à eux de faire mieux que nous et de créer un monde meilleur dans tous les sens du terme.Toutefois, il serait bon que les grands pollueurs commencent à tracer le chemein de ce monde meilleur!
Chartres

Daphnénuphar a dit…

on fait tout notre possible pour éviter les dangers (pesticides, solvants, ondes..) : bouffe bio, pas de cosmétiques (on se lave quand même, hein faut pas pousser non plus...), produits entretien vert, vieux meubles, vieilles maisons, éteindre les mobiles, pas de wifi, homéopathie, pas de plastiques alimentaires si possible, pas de microndes... Mais je suis sur qu'on sera atteint un jour ou l'autre aussi. Quant à nos enfants, j'ose à peine y penser...
car je ne peux rien sur l'air qu'on respire ni sur tous les lieux qu'n fréquente (école, boulot, trajet...).

Donc, je subis le reste. mais je me dis que j'aurai fait mon possible à mon échelle.

Pluche a dit…

J’en pense que je suis horrifiée, il y a quelques semaines je suis allée écouter un talk sur les enfants qui ne vont pas assez dehors, qui ne jouent pas suffisamment dans la nature, qui passent leur temps devant la télé ou leurs jeux vidéos, à un moment l’intervenante a dit que pour la première fois dans l’histoire des Etats-Unis les enfants d’aujourd’hui on une espérance de vie moins élevée que leur parent. Horrifiée donc.

agsaka, rosemousseuse a dit…

La société ne pense que profit, elle fait l'autruche.
Et lorsque je dis la société, c'est tout le monde. Ca en arrange beaucoup de se mettre la tête dans le sable.
A la campagne ou je vais depuis toujours, je vois avec effarement le traitement de tout, en ce moment nous mangeons des fruits , ils sont traités parfois, pour les pommes et les poires, 40 fois et encore les traitements ont diminué.
Les quelques producteurs bio, il n'y en a que deux dans le coin, se font traiter de doux rêveurs.
Lorsque quelqu'un meurt du cancer, c'est faute à pas de chance.
Je ne parle que de ce que je connais.On pourrait en écrire des pages et des pages.
Les mentalités sont en train de changer un peu mais il faudra beaucoup de temps.

Nadu a dit…

Ce que je sais c' est que depuis un siecle, l' esperance de vie augmentait jusqu' a il y a peu et qu' aujourd' hui, a cause de nos modes de vies, elle a commence a diminuer et nous ainsi que nos enfant vivrons moins longtemps que nos parents ou nos grands parents....

Il est encore temps d' inverser la vapeur, mais cela demande des actions concertees des gouvernements, et la on a encore du pain sur la planche.