dimanche, juillet 12, 2009

Mangeons moins ou comment mon père avait raison !

Mon père dit souvent qu'il faudrait avoir "encore un peu faim" quand on sort de table !
Eh bien papa, la science te donne raison !
Il s'agit d'un excellent article, publié dans la revue Science (pour le profanes, je précise que "Science" est une des revue scientifique les plus prestigieuses au monde).
Que disent-ils ?
Ils confirment chez le singe ce qu'on avait déjà observé chez la souris, à savoir que de diminuer de 30% l'apport calorique (par rapport à ce que les singes consomment naturellement donc par rapport à ce que nous appelons la satiété) augmente la longévité et en meilleure santé.
Et pas qu'un peu... Cela diminue de moitié le nombre de cancers et de maladies cardiovasculaires, fait quasiment disparaitre le risque de diabète et diminue fortement l'atrophie du cerveau (dont on pense, chez l'homme qu'elle est associé à un déclin des facultés mentales).

J'ajouterais que cela me semble aussi bon pour la planète que pour nous.

Alors moi je vais écouter mon père !

Voir le résumé (en anglais) ici.

11 commentaires:

Mélilotus a dit…

Oui, j'avais lu cela dans un bouquin du docteur Joyeux. En fait, j'essaie de le faire depuis, et ce n'est pas si dur que ça. Tout simplement, je m'arrête avant le dessert. De toutes façons, le sucre étant un engrais pour le cancer, c'est doublement interessant ! (bon, d'accord, pas pour les papilles gustatives !) Souvent, à bien analyser, au moment du dessert, on n'a plus faim.
Merci Tili pour ton blog bien sympa et instructif !

Fauvette a dit…

Ah bon ?
Je dirais aussi : Mangeons mieux !
Bonne journée Tili.

stef a dit…

Nous avons les mêmes lectures ;-)

Plume a dit…

Moi je suis une vraie gourmande.
Je ne baffre pas, non pas du tout, mais sortir de table en ayant faim, quand même, je dis chapeau. Ca ne m'avais jamais vraiment effleuré l'esprit.
Je fais attention, je mange le plus sain possible, notamment compte tenu de mes revenus et de ma culture culinaire d'origine (oh, une boubiboulga partie!), je m'informe, je tiens compte, je compile et je prépare. J'éduque les enfants et leurs papille.
Mais là tu m'épates. Et ton papa d'autant plus.
Mais je me demande aussi. Moins de cancer et de maladies cardiovasculaire, ok, un cerveau efficace jusqu'au bout ok. Mais la supra-longévité... mouai, c'est pas trop mon truc ça. Etre arrière-grand-mère quelques années je veux bien, vivre encore une génération de plus... non merci, pas pour moi. Je passe mon tour... et je prends du dessert! ;oP

Mélilotus a dit…

En fait, l'idée, ce n'est pas nécessairement se dire qu'il faut sortir de table avec la faim, mais plutôt se dire à chaque fois qu'un nouveau plat arrive, 'Ai-je encore faim ?', et ça, franchement, en général, on se dit plutôt : 'Hum, en ai-je envie ?' !!!!
Je voudrais pas extrapoler sur le post de Tili, mais en allant plus loin, on pourrait se dire cela à chaque fois qu'on s'arrête une paire de godasses ou une robe alors qu'on en a plein la penderie lol !
'En avons-nous besoin ?'
Je crois qu'on se pose finalement plus la question pour la penderie que pour son corps... Mais de là à devenir arrière grand-mère, ce n'est même pas dans mes rêves les plus fous lol ! Je m'arrête à grand-mère, ce serait déjà bien, glups !

Moukmouk a dit…

Je sais bien que vivre maigre c'est vivre plus longtemps, mais est-ce vivre plus heureux ? Il y a de longues études à faire sur l'effet de la nourriture sur les centres du plaisir dans le cerveau

Tili a dit…

Depuis que je suis au régime (moins 6 quand même ;-)), je fais plus attention à ce que je mange, et de savourer le goût incomparable de la salade qui a poussé dans mon jardin et de me demander comment préparer la première courgette de la maison etc.
Je mange moins mais j'apprécie beaucoup plus ce que je mange.
Je ne pense pas que le plaisir de manger soit nécessairement associé à "manger une grande quantité".

Faut-il vivre vieux ? c'est une autre question, depuis le cancer je pose ma définition de vieillir autrement, je voudrais accompagner mes enfants jusqu'à l'age adulte, au moins cela...

Mais une chose est sûre, avoir la possibilité de vieillir en "bonne santé" et en conservant un cerveau fonctionnel, c'est quand même le rêve !

Si un médicament ou un vaccin ou que sais je proposait des résultats équivalents à ceux de "manger moins", je présume que nous serions nombreux à nous jeter dessus...

Quand même, l'humanité, quelle absurdité, nous devons chercher des solutions à comment nourrir ceux qui ont faim, à comment faire maigrir ceux qui ont trop, nous cherchons des remèdes compliqués pour des maladies horribles et nous nous posons quand même la question si ce serait bien de "manger moins...

Anonyme a dit…

Ne vous inquiètez pas. Avec la raréfaction des terres cultivables, le bétonnage, les achats de terre par millier d'hectares pour une culture bioénergétique et aussi transgénique (dans les pays ou il n'y a pas d'autosuffisance alimentaire) et l'accroissement des populations, le "manger-moins" viendra tout seul...
Lynx

La reine du chateau: a dit…

il faut venir vivre chez russes avec moi... et la d office avec ce que l on me donne a manger... j'ai faim quand je sors de table!... et ca c est tous les jours!!
des bisous

Marianne a dit…

D'accord avec Lynx , le manger moins chez nous préconisé pour une meilleure santé sera bientôt le mourir de faim ailleurs avec la politique d'achats des terres dans les pays du tiers monde . Les seuls fois ou il me faut être à jeun , j'avoue que j'ai du mal à tenir alors me soumettre à une petite torture plusieurs fois par jour , niet même pas pour gagner des heures , des minutes et des secondes . Comment les scientifiques ont ils pu constater la diminution de 30 % de nourriture des singes et des souris ? en labo ? Et l'étude du moral des bestiaux il était à quel pourcentage de jouissance ? Et si on éduquait ? et si on produisait meilleur ? la longévité serait peut être aussi constatée ? Bon courage pour ton régime et bravo . Maintenant on doit toujours écouter ses parents , surtout son père .
J'avoue que le commentaire de Moukmouk me fait sourire , je l'imagine fort mal détourner sa bouche du dessert pour sortir avec une petite faim .

Névrosia a dit…

Sauf le respect que je dois à ton père, ce doit être une (juste) formule des anciens, car le grand-père de JKG le disait déjà.