jeudi, septembre 10, 2009

Frénésie de Vie

Ca fait plusieurs semaines que ça dure, maintenant.
J'ai trié, rangé et vidé ma cave (sans mettre mon manchon), trié et rangé toutes les chambres des enfants avec eux (toujours sans manchon), trié, rangé ma cuisine, mon salon, la salle de "jeux-bureau", maintenant je vais m'attaquer à ma chambre et à la salle de bain puis au garage... A cela s'ajoute un nettoyage frénétique de la maison.
C'est PO possible, je dois être enceinte !!!

Parallèlement j'ai relancé ma création d'entreprise, re-monté un dossier, pris moultes contacts, cherché moultes renseignements, essayé de comprendre les bases de la comptabilité, du cadre juridique, fait l'esquisse d'un budget prévisionnel, établis des tarifs et salaires, récupéré tous mes cours (dans la cave, c'était le motif du rangement à l'origine) et tous les tests Neuropsy que j'avais, pris des milliers de RDV !!!

Et sans oublier de me renseigner pour le départ aux US (dont on attend toujours la réponse des Américains qui sont empêtrés dans le surcout lié à mes antécédents de cancérologie, ça m'agace, c'est injuste mais c'est comme ça), prendre les informations importantes pour la scolarité des enfants, leur trouver un Pr. d'Anglais (les puces ont 2 cours par semaine en plus de l'école), vérifier les passeports et autres papiers administratifs, voir qu'il faut refaire le mien, lancer les démarches administratives, chercher des solutions pour la maison et les chats, essayer d'établir un budget des voyages, vérifié les vaccins de tout le monde, évidemment il faut en refaire, pris moults RDV chez le dentiste pour tous le monde etc. etc.

Avec ça il y a mon association, Art Sport Entraide, je dois remettre le site à jour (un très gros boulot), je suis en pleine recherche de financements, il y a eu le forum des associations récemment aussi, nous devons préparer les circuits de tourisme solidaire et mon Chum serait partant pour explorer un somment de 5300 m et former les gens à l'accompagnement à côté du village où les Indiens nous ont demandé de les aider à organiser des trekking pour accompagner des petits groupes de touristes "engagés" (les indiens porterons jusqu'à un camp de base qu'il faut définir). Pour cela je cherche d'autres fonds, du matériel etc. etc.

Et bien sûr, je fais la cuisine, les courses, le ménage et récupère les enfants à 16h30. Et au milieu de tout ça j'ai mes RDV pour mon bilan de santé... Mais là je trouve que je suis plutôt en forme hein ;-)

QUI a dit que je suis hyperactive ??? Nooonnn je vous rassure, je n'ai aucun problème de concentration, la preuve je reste penchée sur mes dossiers quasiment tous les soirs jusqu'à 1h du matin, ça tient compagnie au Chum qui bosse tous les soirs sur ses grandes découvertes.
Non, pas hyperactive, juste complètement frénétique !!!

Vous comprenez, ça fait si longtemps que je n'avais pas vécu !!! J'ai une copine très fine mouche, qui m'a demandé hier si je comptais rattraper 3 ans en quelques semaines... Je crois que oui en fait, c'est de cela qu'il s'agit. Je ne sais pas si des gens qui n'ont pas vécu ça peuvent comprendre mais je vais tenter de l'expliquer.
Après avoir vécu des années "en apnée" sans "vivre" sans profiter, sans pouvoir faire des projets d'avenir, sans pouvoir bouger des cartons, sans travailler, sans faire fonctionner mon cerveau et brusquement me re-sentir "vivante", terriblement vivante !
Avec en toile de fond d'avoir compris que la vie est si courte...
Ma tante est re-gravement malade avec des vilaines métastases...
Moi j'ai la sensation d'un changement irrémédiable dans ma vie, plus jamais je ne pourrais vivre en "immortelle" la mort m'accompagne dans tous mes gestes, même quand j'embrasse tendrement mes enfants. Mais, loin de déprimer, je ressens au contraire une immense envie de croquer la vie, de réaliser tous mes rêves jusqu'à épuisement...

13 commentaires:

La reine du chateau: a dit…

ah mais moi je t admire avec toutes ces choses dans tous les sens... :-) tu as bien raison de croquer la vie a pleine dents!!
et si tu en as le temps... va voir au chateau ma reponse a ton comm du 9 sept. Rien de bien exceptionnel mais je voulais etre certaine que tu le lise parce que ca compte pour moi que tu le saches..
bisous

Moukmouk a dit…

Wow! ça c'est chouette... le dentiste c'est une bonne idée, ça coute une fortune aux USA.

stef a dit…

C'est tellement bon de se sentir vivante !

captaine lili a dit…

Oh oui je comprends... sauf que pour moi les périodes de frénésie c'est entre deux douleurs alors je n'ai jamais le temps de tout faire ! :-)
(reste attentive à ne pas t'épuiser non plus au-delà des limites... c'est le piège)

Valérie de Haute Savoie a dit…

oui, je crois que lorsqu'on a touché du doigt notre mortalité, cela nous accompagne tout le reste de notre vie, mais curieusement il n'y a rien de morbide là dedans.

Plume a dit…

C'est peut-être parce que je rentre à l'instant du boulot avec un fichu mal de crâne mais tu m'as donné le tournis rien qu'à te lire!
Je suis fatiguée!

Je ne suis pas passée par la même chose que toi, mais je me retrouve complètement dans ce sentiment de mortalité qui t'accompagne en tout, et moi aussi je vis ça très bien. Cela me fait profiter de façon aigüe de beaucoup d'instants.

Essaie de dormir un peu si tu y arrives!

Guilitti a dit…

admiration, et .. essoufflement, rien qu'à te lire ! génial, toute cette énergie ! Là, j'en ai un peu moins.....

Sonia a dit…

Tu m'as donné mauvaise conscience là! Moi je m'impose 4 trucs à faire dans la journée et je ne réussis jamais à en faire plus de deux. Manque d'organisation? Je ne crois pas je dirais manque d'énergie ou d'élément moteur...Je souhaite que ton enthousiasme dur toujours car malgré tout c'est vraiment bon à lire!
(je viens de me rendre compte que tu étais déjà dans mes "marque ta page" pour la recette du tiep bou dien;))

Louve a dit…

Eh bien eh bien... quelle pêche, Tili ! Je te souhaite de pouvoir te reposer, de temps à autre :o). Les projets, c'est génial, ça fait avancer, mais ça bouffe une énergie folle. Te sens-tu capable de donner autant ? Je t'avoue que je m'inquiète un peu, quand-même... Non pas qu'il faille te traiter comme une petite chose fragile. Mais..., je me rends compte que parfois, on a la tête dans le guidon (c'est ce que je vis, professionnellement, depuis plusieurs mois, je me sens, comme beaucoup de mes collègues, vidée, épuisée, et on nous en demande d'en rajouter une couche...), et qu'on n'a même plus le temps de réfléchir, de relativiser etc. Bref, je digresse, tu as l'air de vivre ça de façon très positive :o) et je souris, parce que je te comprends. Il y a comme un effet "je rattrape le temps perdu", c'est une belle preuve de vie ! Carpe diem, hein ;o)

Poun a dit…

Et bien croque! T'as bien raison.

IsabelleDeLyon a dit…

J'étais pareil à l'issu de mes lourds traitements, je ne pouvais plus tenir en place, c'était pour arriver à me poser que je suis allée au début chez le sophrologue.
C'est au moins un avantage, prendre conscience de la valeur de notre vie et que c'est nous qui lui donnons son sens.
Pense quand même à te ménager un peu, du temps pour souffler, c'est très important.

Marianne a dit…

Ca bouge dans la maison , j'admire et même que la lecture va m'aider à bouger aussi !

Névrosia a dit…

That's life ! So happy for you, be careful and enjoy !