mercredi, octobre 21, 2009

Flottements

Vous êtes tous bien fatigués sur la blogosphère. Ça sent l'automne, le froid qui arrive, nous sommes tous en replis.
Ma vie me semble si étrange, je n'ose pas croire à ma chance de vivre heureuse et de me lancer dans l'aventure du tour du monde.
Et puis je suis un peu triste.
J'avais un Amis, on s'est brouillé, le lien était rompu sans retour et c'est quelque chose de très rare pour moi qui suis très fidèle. Il avait fait des choses extrêmement graves et il vient de mourir en prison. Il était à la fois la victime et le bourreau. Je suis triste, sa vie a été un énorme gâchis, il a souffert tant et tant dans son enfance qu'il ne savait plus recevoir et donner de l'amour. Il a tué la personne qui l'aimait...
Je suis triste au nom de l'amitié que j'ai eue un jour pour lui et je lui pardonne. Nous ne devons pas poursuivre les conflits au delà de la mort. Qu'il aille en paix.

Je me dis que la vie est très injuste parfois et ceux qui ont un mauvais départ, une enfance malheureuse sont plus en danger que les autres.
Nous devons aimer nos enfants, les protéger, ils doivent sentir que nous sommes prêts à tout pour les défendre, même à nous battre contre un homme aimé. Et cet amour que nous vouons à nos enfants, nous devons l'étendre aux enfants des autres, cela devrait être la base de toute civilisation, la protection absolue des enfants.
L'impunité est incompréhensible pour nous alors pour les enfants c'est un ouragan de destruction.

4 commentaires:

stef a dit…

Je suis triste pour cet ami deux fois perdu.

La reine du chateau: a dit…

Je pense a toi et a lui que je ne connais pas

sylvie a dit…

ouff que de tristesse en lui, si il a fait des choses si graves..
bon courage xxxxxx

Sosso a dit…

Et oui personne n'est tout noir ou tout blanc.

Ça aussi les enfants doivent l'apprendre!

Des bises pour dépasser ce mauvais moment