lundi, avril 19, 2010

Une idée de tour du monde...

Pour le prochain tour du Monde, j'ai une idée sympa, on devrait faire le "tour du monde des façons de dormir".
Lit, Hamac, Sur la plage, Dans un duvet, Par terre, Sur un sommier, En hauteur, à la belle étoile etc. etc.

Ca va, je suis juste claquée c'est tout.
Merci à vous tous qui êtes vraiment forts pour remonter la machine :-)

8 commentaires:

Moukmouk a dit…

doucement on a trop besoin de toi, et puis partez avant que le canada se couvre de cendre aussi

LUNA a dit…

Je pense très fort à toi...et surtout ne doute pas de toi, tu es quelqu'un de formidable et ne regrette pas tout ce que tu as entrepris
et pourquoi pas dormir sur un matelas gonflable bercé par la mer?

Névrosia a dit…

Non, non t'es pas claquée, j'insiste : T'ES MAUVAISE !
Bon, on forme un club ? ;-D

Valérie de Haute Savoie a dit…

Un lit recouvert d'une énorme couette, la fenêtre entre ouverte les Alpes en fond, enneigée, un soleil se levant éclairant de rose les cîmes...

fredo a dit…

Mon truc à moi serait plutôt : en plein été, après une journée torride, sur mon lit posée sur des draps tout frais, entendre les premières gouttes de pluie et l'orage qui gronde au loin. Puis sentir l'odeur qui se dégage de la terre au moment où les premières grosses gouttes tombent sur elle. S'endormir avec la sensation que demain sera plus frais et forcémment meilleur.
a tchao !

dieudeschats a dit…

Avant de t'endormir, une petite lettre qui m'a fait penser à une des tes notes :
http://biosphere.blog.lemonde.fr/2010/04/23/aux-journalistes-complices-lettre-ouverte/#xtor=RSS-32280322

Marianne a dit…

Dormir debout , les japonais sont très forts sur le sujet ,la moindre minute d'inactivité est consacrée au sommeil quelque soit l'endroit. A mettre en pratique peut être , bon courage .

Anne a dit…

Je ne prépare pas de tour du monde, mais moi aussi je suis fatiguée...
Dormir en Loir et Cher, sous mon édredon de plume (héritage de plusieurs générations), dans le silence de la campagne, les enfants dormants (enfin), le long du dos chaud de mon homme (rentré du rugby sans être abimé). Le seul problème que rencontre mon sommeil c'est ma tête qui profite du cauchemar d'un des enfants ou de la toux de mon chéri pour reprendre la dessus et là, vite fait si je la laisse faire, se remets à organiser, à culpabiliser, à ressasse...