mardi, mai 04, 2010

Sexualité vue par les femmes ?

Un truc qui m'agace, la majorité des articles sur la sexualité féminine sont écrits par des hommes.

Quand je vois un "Alain" ou "Jean-machin" signer un article de ce genre, je ne sais pas vous, les filles, mais moi ça m'agace.

Vous imaginez vous que l'immense majorité de ce qu'on croit savoir de notre sexualité de femme à été pondue par des mâles qui recherchent avant tout LEUR satisfaction ? Le sexe et le plaisir des femmes, c'est comme le tabou ultime, le truc interdit quoi.

C'est dommage en quelques sortes que ça m'agace et que je tape sur les quelques hommes qui osent penser à essayer de comprendre le désir des femmes, c'est un peu idiot. Je suis désolée pour eux, au fond ils sont quand même meilleurs que les autres par cette recherche à nous comprendre. Mais en même temps ils alimentent le plus souvent des idées préconçues qui finissent par bâillonner les filles qui se sentent isolées, chacune pensant qu'elle est seule avec ses émotions et qu'elle ferait mieux de se taire.


Je crois qu'il n'y a pas de définition à donner, pour commencer, parce que justement, nous, les femmes, sommes moins "automatiques" dans notre accès à la jouissance. Que nous avons des multiples facettes et des multiples plaisirs.

MAIS

Quand même, il y a une sexualité de femmes et j'aimerais que ce soit plus souvent les femmes qui en parlent si elles le veulent.

Parfois il y a des choses qui clochent, c'est à se demander si c'est des différences "de nature" entre les hommes et les femmes...


Un truc par exemple qui me tue chez les hommes, c'est leur difficulté à accepter le dialogue PENDANT l'acte...


Les femmes ont quelque fois (pas toujours loin de là) une sexualité reliée aux sentiments, aux émotions, à l'imaginaire aussi, il n'est pas rare qu'elles laissent libre cours à leur pensée et aient justement envie de partager des pensées diverses avec leur partenaire à ce moment là, justement parce que c'est le moment de partage idéal.... Mais... "si tu me parles maintenant ça me coupe la chique"!

Combien de générations de femmes ont appris à se taire et à réprimer leurs émotions pour ne pas perturber leur pauvre partenaire ?

En gros les hommes veulent du sexe pendant qu'ils discutent de politique et les femmes veulent discuter de politique pendant qu'elles font du sexe....


15 commentaires:

Sissi a dit…

Oui et encore, pire est le mec qui pense que l'on doit surtout ne pas parler a moins d'exprimer notre reconnaissance devant sa performance, sa virilite, etc, etc...

Encore une fois, Femmes qui courent avec les loups est a lire.

Bon, je crois que lorsque tu viendras dans le coin, je vais te donner un gros lot de bouquins. ne serait-ce que tous ceux sur le homeschooling, ah oui mais ce sera trop tard!

Tili a dit…

Baaah, on ne sait jamais, pour le 2ème tour du monde ça servira peut être ;-)

captaine lili a dit…

Si j'osais, je te dirais bien qu'il existe "Cajoleries aguicheuses" par Norlane Deliz... ce n'est pas un essai sur la sexualité féminine mais c'est une femme (pas une pro du sexe, juste une femme) qui parle érotisme/sensualité à son homme... bon, ce n'est pas de la politique, c'est de la poésie... ;-) Et je confirme pour le tabou.

Anonyme a dit…

C'est de la fiction, mais je conseil quand même la lecture de Lucia Etxebarria... don l'humour et la liberté d'expression ne vous échappera pas ;-)

Lucia ETXEBARRIA - "Ce que les hommes ne savent pas"
Le désir a ses caprices que la raison ignore. Tour à tour dominatrices, libertines et passionnées, les amazones modernes de ces nouvelles libèrent la parole et les sens, revisitant avec humour l'Éros et ses alentours. Toujours aussi pétillante, la plume d'Etxebarria s'associe à celles, acérées, de complices – artiste, comédienne, photographe –, héritières de Schéhérazade et d'Anaïs Nin, pour démonter la conception souvent machiste du désir. Le sexe est avant tout une affaire d'imagination, et donc de femmes !

Moukmouk a dit…

Chose certaine, LA Femme n'existe pas, il y a des femmes avec des goûts différents et surtout des goûts qui varient selon les jours.

C'est vrai que les garçons ont souvent de la difficulté à deviner, alors ils se contentent d'aller vers les "trucs qui marchent" et les filles s'emmerdent en baisant (Brassens)

Flo a dit…

Parler pendant ? C'est quasi la règle dans mes lectures érotiques, et j'avoue que ça me laisse perplexe ; j'ai envie de croire que ce n'est qu'un des embellissements de la fiction, mais : vous parlez vous, vous avez envie, vous y arrivez? vraiment ? et pour dire quoi? Personnellement je serais incapable de trouver quoi dire (un peu comme souvent dans la vie en fait).

Tili a dit…

capitaine Lili, osons, osons, bon ben à rajouter à la liste des bouquins pour mon retour ;-)

Tili a dit…

Anonyme, merci pour tous ces titres, c'est noté ;-)

Moukmouk, e quelle chanson parles tu de Brassens ?

Flo, ben si, de temps en temps ça m'arrive, c'est comme, comment dire...
Vous avez un truc à dire mais c'est jamais le bon moment pour ça alors là précisément, vous y pensez très fort... Mais bon c'est forcément un monologue alors un peu décourageant... OU ALORS peut être le seule et unique moment où vous savez qu'on ne vous répondra pas... ;-)

Gaefran a dit…

@Tili

La chanson de Brassens dont parle Moukmouk est 95 fois sur 100 la femme s'emmerde en baisant.

Tu peux l'écouter sur mon blog ; http://le-plaisir-feminin.blogspot.com/2010/04/pour-vos-oreilles.html

Tellement vrai.

Gaelle

Moukmouk a dit…

la chanson de Brassens :
http://www.ecologielibidinale.org/fr/biblio/Brassens-95fois-fr.htm

kuta a dit…

hi there, warm greeting!
if you need unique fonts, you can go to our site.

keep up the good work!

Névrosia a dit…

:-D Les hommes veulent être le centre de nos pensées pendant l'acte, parler d'autre chose que ce qu'on est en train de faire c'est j'imagine pour eux un peu comme si on s'ennuyait.

Effectivement il n'y a que les femmes pour parler de leur désir et de leur plaisir, mais les hommes parlent très bien de la beauté des femmes.

J'ai lu quelques romans érotiques écrits par des femmes et force est de constater que même dans ces cas on tombe parfois dans les clichés faciles, héritage d'un conditionnement sur plusieurs générations.

Guilitti a dit…

lu et approuvé !!
rien de plus à rajouter, mais je prends note aussi des références ! :-)
(et sinon, je parle tellement tout le tps, que.. non, je me tais au lit, ça lui fait des vacances ! :-)

Nadu a dit…

Moi aussi je note les references hehe
je suis plutot d'accord avec toi Tili, je decouvre toujours avec stupefaction les theories plus ou moins fumeuses par des hommes sur le plaisirs feminin, le point G etc..., alors qu' a mon sens c' est surtout une question de dialogue (verbal et du corps) pour guider son partenaire vers un vrai partage de plaisirs.
Evidement, les torts sont partages, ces messieurs ne peuvent pas deviner ce que vous aimez si vous ne leurs dites pas mais bon, ca a quand meme un peu evolue depuis les annees 50!

Phil Gib a dit…

Serait-on dans le cas de femmes qui écrivent sur le plaisir des hommes ? ;-)

Je trouve que vous généralisez un peu vite sur ce qu'aiment ou n'aiment pas les mecs... Nous aussi nous avons droit à nos différences.

Une femme qui parle d'autre chose "pendant", moi je trouve çà plutôt pas mal mais çà ne m'est jamais arrivé.