mardi, novembre 23, 2010

En musique...

Francis qui m’offre son dernier CD, Marc et Jérôme, qui m’envoient le lien de leurs musiques, je suis gâtée, merci beaucoup :-) (à voir ou entendre ici)

Francis, j’adore ce CD, vraiment :-)

Mais je suis un peu jalouse de vous, les artistes qui arrivez à exprimer ces émotions que la plupart d’entre nous ne sauraient voir.

Des fois, à cause de vous, j’essaye d’imaginer ce que ça ferait de pouvoir exprimer ce que je ressens, j’essaye d’imaginer et je rencontre mon incapacité totale à utiliser cette merveilleuse expression. Moi je ne peux mettre que des mots sur des sons horribles, je ne suis pas une artiste.

Si je pouvais, si je savais, si j’étais une autre personne, je pourrais imaginer ma musique. Ce serait au début une sorte de comptine, très gaie, enthousiaste, et puis elle deviendrait grinçante, comme un violon qui commence à grincer tout doucement. Alors on entendrait un son émerger lentement, croitre, continuer s’amplifier, comme une note qui refuserait de s’éteindre. Et face à ce son, une musique de guerre qui lui fait concurrence, comme assourdissant, comme un combat, une bataille de notes... Et puis la musique de guerre s’arrête, on n’entend plus que la note qui a enflée, enflée. Et brusquement, un silence...
et la comptine comme au début, avec une autre note derrière, plus douce, plus étrange, plus triste...

Vous y avez déjà pensé, vous, à ce que serait la musique de vos émotions ?


En attendant, à cause de Marianne, la chanson du jour qui m'arrache la tête c'est celle là ;-)

6 commentaires:

Valérie de Haute Savoie a dit…

Je crois que non. J'ai accroché à ma mémoire des instants musicaux qui sont capables d'ouvrir les vannes si je les entends pas hasard, j'en ai parlé déjà sur mon blog, mais faire ma propre bande son avec mes compositions non?

Mamanlit a dit…

c'est moi où la musique que tu as imaginé c'est tout simplement la musique de ta vie. avec ses evenements doux, puis des choses dures et douloureuses...et la reprise d'une nouvelle vie...ce qui m'intrigue c'est les notes plus tristes de la fin...mais peut-être parce que cela correspond à ton était d'esprit pour le moment...
Bon, et si ça se trouve, je me suis plantée grâve !!!

Mamanlit a dit…

pffff, j'ai les doigts qui begaient...pleins de fautes !!

Anonyme a dit…

Plusieurs de tes posts pourraient être mis en musique , en chanson! Donc, si tu ne peux mettre en musique, continue à nous charmer avec les paroles ...
Chartres

Anonyme a dit…

Votre façon de raconter ce que vous écririez est absolument stupéfiante....elle traite du cancer (la petite note) ,de la bataille menée ( musique guerrière)
Mais la bataille s'arrete et le cancer repart ...tristesse..

Enfin , cette interpretation n'est que le reflet de ce que je sais de vous depuis le temps que je suis vos péregrinations..
Si ça se trouve ,vous avez voulu exprimer qqch qui n'a rien à voir avec mon interpretation ...
Votre blog est tellement VIVANT !
Très agréable à lire !

Tili a dit…

Ce que j'envie aux musiciens c'est que non seulement ils expriment leurs émotions mais en plus ils servent un catharsis aux émotions des auditeurs :-)

Je préfère ne pas donner d'interprétation à la musique que j'imagine, justement pour laisser le champ libre aux émotions, sans intellectualiser.
Mais quand même, je précise, jusqu'à nouvel ordre le cancer semble KO et même s'il a changé le cours de ma petite vie il n'en n'est pas un point central ;-)

Bon... Aujourd'hui j'ai 2 enfants malades à la maison, ma fille Maé à passé la nuit dans mon lit avec jusqu'à 40.5 de fièvre... Retour chez le médecin cet aprems, en attendant j'essaye toujours de bosser... SIC