lundi, avril 19, 2010

Une idée de tour du monde...

Pour le prochain tour du Monde, j'ai une idée sympa, on devrait faire le "tour du monde des façons de dormir".
Lit, Hamac, Sur la plage, Dans un duvet, Par terre, Sur un sommier, En hauteur, à la belle étoile etc. etc.

Ca va, je suis juste claquée c'est tout.
Merci à vous tous qui êtes vraiment forts pour remonter la machine :-)

dimanche, avril 18, 2010

mauvaise

Je doutes,
Je me sens mauvaise...
Très mauvaise maîtresse, qui ne sais pas enseigner l'orthographe à ses enfants.
Mauvaise Maman qui prends un tel risque pour ses enfants, de leur faire perdre une année et qui manque tellement de patience.
Mauvaise amante qui ne prends pas de temps sur son sommeil pour son Chum, fusse t-il adoré.
Mauvaise amie qui ai abandonné ceux que j'aime pour courir après un rêve futile.
Mauvaise fille, si loin de ses parents.
Mauvaise sœur qui n'ai même pas encore vu mon neveu.
Mauvaise personne qui ne sais pas être heureuse.
Enfin mauvaise quoi.

Comme un coup de déprime...

mardi, avril 13, 2010

Chuuuut je vais parler de cancer...

Chuuuut je vais parler de cancer...

Enfin de "l'après cancer", de la période sans nom.
Sans nom car on n'est ni guérit ni malade. On attend. On attend, durant 5 ans, période probatoire après laquelle, si aucun nouvel épisode cancéreux n'est apparu on pourra peut être prononcer le nom de "rémission complète" pour certains et "guérison" pour les plus optimistes.
Ces 5 ans correspondent au temps qu'il faut attendre pour être sûr qu'il n'y a pas une petite métastase quel que part qui aurait échappé aux traitements...

Vous le savez, pour ma part, j'ai arraché au sort une attente extraordinaire, une attente où je goutte chaque seconde de cette nouvelle vie dans un tour du monde incroyable.

Je sais que vous êtres quelque unes à me lire, qui avaient traversé cette épreuve, pas "la même", bien sûr, nous la vivons tous différemment mais il y a des choses qui nous rapprochent. Et d'autres qui recherchent dans mes écrits le moyen de soutenir des proches...

Alors je ne vais pas vous mentir.
Faire le tour du monde ne m'empêche pas d'y penser, d'avoir peur parfois...

Hier soir, par exemple je sentait une odeur désagréable, comme "chimique". Les enfants ne sentaient pas. Je demande à mon mari qui ne sentait pas non plus. Et là, d'un coup, la peur insupportable. Et si c'était le signe d'une tumeur cérébrale sur le cortex olfactif ?
Je me recroqueville dans le coin du canapé...
Le Chum me voit. Il connait cette réaction. Il y a quelques jours en arrière, après avoir dit en parlant d'un set de table "il est sur le four" au lieu de "il est sur le réfrigérateur", je me voyais déjà avec une maladie d'Alzheimer. Et heureusement que je me souvenais que ma mère avait eu cette même peur après sa chimio, au point que je l'adresse à un ami neurologue qui l'avait gentiment rassurée (merci encore Bruno pour ça).
Le Chum se penche vers moi et d'une voix très douce m'explique qu'il ne sent rien car il a le nez bouché et cette odeur est probablement celle de mon ordinateur qui chauffe...
C'est fini, je respire.

Ces moments de peur sont brefs mais intenses, voyager me permet d'investir mon énergie dans autre chose que la peur et la dépression, cela me tire en avant. Cela avance le temps de façon plus élégante, ce temps qui passe et qui sera durant encore 3 ans plus porteur de vie que de mort. L'étrangeté de cette situation du temps qui m'éloigne de la mort n'en fini pas de m'étonner.

Voilà, c'est tout ce que je voulais vous dire, j'aimerais en parler avec celles qui... Mais je ne voudrais pas les forcer à regarder cette chose là en face comme ça, juste parce que chacun doit le gérer en fonction de ses forces...