mercredi, mai 19, 2010

Apres un tremblement de terre

Si vous avez vu mon post sur http://tousautourdumonde.blogspot.com/ vous devez vous demander comment on vit ça.
Je dirais, tout va bien , juste ça a fait "gloups".
Je suis surtout tellement désolée pour ces gens qui ont tellement perdu, contente qu'on apporte un peu d'espoir en participant au redémarrage des projets à l'université.
Un peu angoissée de ce que vont garder les enfants de ça. Je vois bien qu'ils ont été impressionnés aussi, les filles ont même exprimé leur peur.
C'est assez indescriptible, nos émotions comme le tremblement de terre... Au fond on a envie à la fois de parler et de se taire, on a l'impression que c'est indécent de décrire tout ça.
Mais manifestement ici, les gens ont terriblement envie et besoin de parler, dès qu'on aborde le sujet, ils se mettent à parler encore et encore et on reste muets à les écouter...

dimanche, mai 16, 2010

La philosopie de ma Maman

Pour toi, ma Maman chérie ;-)
Un morceau de ta belle Philosophie...

jeudi, mai 13, 2010

Article intéressant ?

J'ai trouvé cet article intéressant mais difficile à critiquer (dans le sens noble du terme) à cause de mon manque de connaissances politiques.
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-gouvernance-mondiale-le-viol-74097
Qu'en pensez vous ?

mardi, mai 11, 2010

Pour toi, Papa et pour mes enfants

Parce que mon Papa me la chantait quand j'étais triste et que maintenant je la murmure à l'oreille de mes enfants pour sécher leurs larmes... Là où je me sens Espagnole (même si certains diront que cette chanson est Mexicaine ;-))...

AY, AY, AY, AY,
, canta y no llores
porque cantando se alegran
cielito lindo los corazones...





mardi, mai 04, 2010

Sexualité vue par les femmes ?

Un truc qui m'agace, la majorité des articles sur la sexualité féminine sont écrits par des hommes.

Quand je vois un "Alain" ou "Jean-machin" signer un article de ce genre, je ne sais pas vous, les filles, mais moi ça m'agace.

Vous imaginez vous que l'immense majorité de ce qu'on croit savoir de notre sexualité de femme à été pondue par des mâles qui recherchent avant tout LEUR satisfaction ? Le sexe et le plaisir des femmes, c'est comme le tabou ultime, le truc interdit quoi.

C'est dommage en quelques sortes que ça m'agace et que je tape sur les quelques hommes qui osent penser à essayer de comprendre le désir des femmes, c'est un peu idiot. Je suis désolée pour eux, au fond ils sont quand même meilleurs que les autres par cette recherche à nous comprendre. Mais en même temps ils alimentent le plus souvent des idées préconçues qui finissent par bâillonner les filles qui se sentent isolées, chacune pensant qu'elle est seule avec ses émotions et qu'elle ferait mieux de se taire.


Je crois qu'il n'y a pas de définition à donner, pour commencer, parce que justement, nous, les femmes, sommes moins "automatiques" dans notre accès à la jouissance. Que nous avons des multiples facettes et des multiples plaisirs.

MAIS

Quand même, il y a une sexualité de femmes et j'aimerais que ce soit plus souvent les femmes qui en parlent si elles le veulent.

Parfois il y a des choses qui clochent, c'est à se demander si c'est des différences "de nature" entre les hommes et les femmes...


Un truc par exemple qui me tue chez les hommes, c'est leur difficulté à accepter le dialogue PENDANT l'acte...


Les femmes ont quelque fois (pas toujours loin de là) une sexualité reliée aux sentiments, aux émotions, à l'imaginaire aussi, il n'est pas rare qu'elles laissent libre cours à leur pensée et aient justement envie de partager des pensées diverses avec leur partenaire à ce moment là, justement parce que c'est le moment de partage idéal.... Mais... "si tu me parles maintenant ça me coupe la chique"!

Combien de générations de femmes ont appris à se taire et à réprimer leurs émotions pour ne pas perturber leur pauvre partenaire ?

En gros les hommes veulent du sexe pendant qu'ils discutent de politique et les femmes veulent discuter de politique pendant qu'elles font du sexe....


samedi, mai 01, 2010

Le calme... Ca passera !

Mais comment j'en suis arrivée là ?
Comment passe t-on de l'Afrique à l'exil en France, à la recherche , le couple, la maternité, au chômage au cancer pour finir en train de réaliser un rêve de tour du monde ?
C'est le problème quand on réalise un rêve, on a du mal à se réveiller. Quand j'appuie sur "pause " et il y en a quelques unes parmi vous qui me vantent les bienfaits de cette touche là, je regarde derrière moi et j'ai du mal à me ramasser, ça va trop vite... Mais c'était bien le but du tour du monde, réaliser un rêve, retrouver mes enfants et mon homme et prendre le temps de penser, de me reconstruire...
Alors je pense, je pense à mes parents, à tout ce qu'ils ont vécu eux aussi. Les vies humaines sont-elles donc comme cela, toutes pleines de surprises en terrasses de cascades ?

Le Chum dors paisiblement à mes côtés.
Les enfants se sont finalement endormis après plusieurs rappels à l'ordre d'arrêter les chuchotement et les rigolades... Ils sont tous les 3 ensembles dans la pièce d'à côté, le "salon" de la maisonnette d'hôtel. Ils adorent ça dormir ensemble mais ils font la foire au lieu de dormir jusqu'à qu'on finisse par trouver une menace qui vaille, excédés que nous sommes par les 50 demandes de faire silence et dormir qu'il faut faire chaque soir.
Mais je ne me rappelle que trop bien avoir été cette enfant qui dans la même situation chuchotait en riant alors je ne râle pas trop fort quand même. Je sais que ça leur passera en grandissant.

Je savoure ENFIN le calme de la pièce. Je n'ai pas sommeil, comme souvent. Hier j'ai passé une nuit de cauchemars alors ce soir je recule devant le sommeil. Mais ça viendra avec un peu de patience.
Je pense à moi, je n'ai pas avancé sur mes projets de recherche et j'aimerai avoir du temps pour le faire, mais le temps... Je pourrais m'y mettre la nuit, certes, mais la nuit en ce moment n'est propice qu'à trainer sur le web (quand je suis connectée), pas à me concentrer sur des choses sérieuses.
Ça viendra ça aussi, je dois être patiente encore.
Et puis, tout passera de toutes façons. "Tout" passe toujours.
Je crois que pour quand je serai morte je ferais noter sur l'urne funéraire (ou la tombe selon ce qui pollue le moins) dans laquelle on a la stupidité d'encore garder des cendres, le même épitaphe que Richard Burton :"Cela aussi passera" ! Je rejoins la pensée d'Héraclite en ce sens que seul le changement est permanent.

Ensuite les vivants doivent se libérer, je demanderai qu'on jette l'urne au fond de l'océan, loin des hommes...

Soit dit en passant j'ai adoré ce livre "Le collectionneur de mondes" qui raconte la vie de Richard Burton. Je me sens proche de cette façon de penser et en même temps il y a un gouffre qui nous sépare, une abysse. C'est le récit de l'aventure et des réflexions d'un homme, entendez d'un mâle. Et je suis une femme. J'aimerais entendre des carnets de voyages de femmes, j'en ai marre des réflexions qui ne sont faites que PAR les mâles et POUR les mâles.