samedi, juillet 24, 2010

Des cailloux, mais dans un rêve...


Rhaaa, vous avez vu les photos sur “tousautourdumonde” ? Ca y est, nous sommes allés sur la grande barrière de corail australienne !
Mon rêve depuis tellement d’années... J’ai pris un “baptême” de plongée, pour aller faire une exploration accompagnée vu que je n’ai pas plongé depuis des années et que ma condition physique est amoindrie. Je l’avais bien pensé avant, ce sont des plongées sans danger, dans la zone des 6 mètres (on peut facilement remonter en apnée) et traverser le monde sans aller plonger sur la grande barrière de corail, quand on a passé plus de la moitié de sa vie dans l’eau, comme moi, c’est pas possible.
Mais arrivés aux explications de “pourquoi une plongeuse expérimentée n’a pas plongé depuis longtemps et préfère se faire accompagner”, je n’ai pas réussi à éviter le mot “cancer”.
Punition immédiate ! Interdiction de plonger. Même si le cancer n’est pas censé être en soit une contre indication à la plongée, le mec n’a pas voulu s'emmerder à téléphoner à un médecin (ce qui est leur procédure habituelle). Punie, exclue, encore une fois je me suis dit qu’avec le cancer, on n’est pas loin des lépreux qui étaient jetés dans une fosse, on est exclu de la société, avec le sourire qui ne nous semble pas moins cruel.
Quand on me dit “je suis désolé je ne prends pas de risque” j’entends “t”avais qu’à crever”. D'autant que le méchant m'a regardé à plusieurs reprises après ça en rigolant avec son copain. De quoi pouvaient-ils donc rire, je ne le comprendrai sans doute jamais.
Donc, dans un effort suprême, après être aller cacher mes sanglots dans les toilettes, j’ai offert mon tour de plongée à mon chum...
Et moi j’ai pu garder les 3 enfants... Au début on est juste restés près du pont, il y avait une sorte de “piscine” grillagée où les poissons passaient et où le Titi était en sécurité.
Ensuite on a nagé autour de la piscine avec les puces, une fois vérifié que le maître nageur gardait un oeil attentif sur le Titi, qu’il ne sorte pas de son grillage (il avait un gilet de sécurité en plus).
Le maître nageur, a jeté de la nourriture pour poissons autour des puces qui se sont retrouvées en un éclair dans un banc de poissons bleus et jaunes qu’elles essayaient de toucher. C’était très très sympa. Je raconte un peu mieux sur “tousautourdumonde”.
Quand le Chum est revenu, j’ai eu le droit d’aller nager en palmes masque et tuba, avec mes filles. J’ai passé 1h30 sous l’eau à me régaler, en apnée...
C’était magnifique. Même sous la pluie.
Bien sûr, j’ai aimé ça, bien sûr c’était extraordinaire.
J’ai fait contre mauvaise fortune bon cœur comme on dit et je me suis régalée de cette beauté et du plaisir de mes enfants.
Au final, je suis descendue un nombre considérable de fois à 6 m, y compris pour prendre en photo le Chum, ce qui rend les choses encore plus absurdes.
Mais j'ai pris des belles photos avec mon petit appareil, un exploit quand même, vous ne trouvez pas ?
La prochaine fois que je veux plonger, en plus dans la zone des 6m qui est vraiment pas le bout du monde, je ferme ma gueule et planque ma carte de plongeur, je fais les exercices d’initiation et je prétends avec aplomb que ma santé est florissante et l’a toujours été.
Il faut savoir mentir avec aplomb et jusqu’au bout !

mardi, juillet 20, 2010

Panique - Suite

Le médecin de mon assurance santé m'à conseillé de me rendre à l'hôpital le plus proche passer des examens neurologiques, si possible une IRM.
Je m'y suis rendue dès le lever, très tôt ce matin.
Examen Neurologique normal, Scanner cérébral (trop grosse liste d'attente pour l'IRM) parfaitement normal aussi.
Pas d'explication pour les odeurs fantômes et les maux de tête mais ils disent que le scanner ayant écarté le plus "gros" je peux poursuivre mon voyage en essayant d'organiser d'avoir une IRM cérébrale dès mon retour, par sécurité...
Je me sens rassurée, ouf....
Mon mari est là aujourd'hui qui me dit avec son beau sourire: "viens, on va s'amuser avec les enfants.."
Donc bye bye

lundi, juillet 19, 2010

Re Panique

Elle est encore là, de plus en plus présente et forte de mois en mois, cette odeur chimique désagréable.
Sauf que jour après jour, question après question, j'ai fini par me rendre compte qu'elle n'existe que pour moi. C'est une phantosmie.
Ce soir, pour la première fois, je cesse de croire que "ça doit sûrement être encore un effet secondaire du Tamoxifène" pour regarder sur internet.
La phantosmie ne figure pas dans les effets secondaires du Tamoxifène, par contre, sa première cause est une tumeur cérébrale...

Demain je vais aller consulter, ce soir, je panique, laissez moi tranquille.

mercredi, juillet 07, 2010

A hurler de rire !

Un bon conseil les filles... Allez faire pipi AVANT de visionner cette vidéo... :-)