samedi, septembre 17, 2011

L'agrément d'encadrement d'accès à la maitrise du volume subaquatique de l'Education Nationale...

Hier, j'ai fait partie des malheureux parents qui après avoir dit que peut être ils essayeraient de prendre un petit peu sur leur absence de temps libre pour aller aider la maîtresse à emmener les schtroumpfs de CP à la piscine s'est retrouvée à devoir passer le nouveau "agrément d'encadrement pour les parents" de l'Éducation Nationale (EN)...

J'ai un peu galéré pour trouver la piscine de l'agrément, n'ayant pas d'adresse précise, alors je suis arrivée un peu en retard.
J'entre alors dans une salle où un groupe de parents essaye de regarder un écran qui débite un film où ils sont censé expliquer ce qu'on nous demande. La plupart essayent surtout de se protéger du soleil, la salle étant entourée de baies vitrée, ça chauffe fort.
Donc, dans cette atmosphère surchauffée, je m'assied au fond pour écouter le film.

La bande "image", rien à dire, on voit des gamins dans une piscine qui plongent pour ramasser des objets.
La bande son, par contre... Une révélation... Ma RENCONTRE avec le VOCABULAIRE de l'EN...

Au début, je n'ai pas compris tout de suite pourquoi les parents du fond, soit retenaient leur fou rire, soit me regardaient d'un air absolument navré. Mais au bout de quelques phrases, j'étais moi aussi partagée entre la consternation et le fou rire...

Voyez plutôt, j'ai pris des notes... D'ailleurs une Maman s'étant penchée vers moi pour me demander pourquoi je notait "ça" j'ai dû expliquer que sinon, les lecteurs de mon blogs ne me croiraient pas...

Sur fond de gamin barbotant dans l'eau, une voix monocorde disait ces trucs là...

- "... ce dispositif incitatif permet aux enfants de développer des actions dans trois domaines, déplacement, immersion, entrer dans l'eau... Ils s'approprient les éléments de la situation permettant de compléter leur projet scolaire... L'élève fonctionne par réduction de l'écart au but, le but étant de le faire accéder à la connaissance du résultat de ses actions et de repérer les différents éléments composant le répertoire aquatique... L'objectif de cette action est de faire construire une action planifiée significative de la maitrise du volume subaquatique..."

Je vous épargne le reste, mais je pense que la bande son du film était payée à la quantité de mots "cibles" de l'EN employés "projet éducatif, élément subaquatique, but, répertoire, situation, action planifiée, cible, maitrise..." Certes mis bout à bout cela ne veut plus rien dire, mais la quantité de mots cibles y est, c'est sûr.
Hé, c'est pas si facile, les pauvres, essayez de composer des phrases en utilisant le maximum de ce vocabulaire hein, d'abord !

A la fin du film, séance de questions...
Un parent "et... à quoi on sert nous en fait ?" (c'est bête, c'était pas expliqué dans le film, à quoi ils servent les parents, en fait).
Un autre : "il y a combien d'adultes par enfants ?"
- Là le moniteur répond : 3 pour les maternelles et 2 pour les primaires...
Entendant cela, il y a eu comme un creux... Je pense que quasiment toute la salle a pensé comme moi "1 adulte pour 10 enfants qui ne savent pas nager, à la piscine, dès que je sors d'ici, je m'enfuie en courant".
Mais 10 minutes plus tard le maître nageur se reprend, les "adultes" dont il parlait, n'étaient que les parents, il n'a pas compté la maîtresse et les 4 maîtres nageurs... Ouf... (bon en fait il ne s'est pas compté comme "adulte" je ne sais pas si c'est si rassurant).
- Un autre parent demande... "La maîtrise du volume subaquatique, ça veut dire qu'ils vont apprendre à nager ?"
Réponse croustillante "NON, nous faisons, à l'EN du travail de masse, pas question de leur apprendre à nager, c'est le travail de spécialistes comme nous, si vous voulez que votre enfant apprenne à nager, inscrivez le dès 6 ans aux cours de la piscine X, non, dans le cadre de leur projet éducatif, ils apprennent à évoluer dans l'eau, à se familiariser avec cet élément"...

- Un autre maître nageur, voulant préciser notre rôle nous pose cette question qui je le crois, mérite la palme de cette journée..
- "Si vous surveillez 7 enfants et que l'un d'eux se noie, que faites vous ?"
AH, chers lecteurs, essayez de répondre mentalement à cette question... Un enfant que vous surveillez se noie, que faites vous ?????
Viiiite, il se noie on vous dit, il faut se décider en un quart de seconde (d'où cette préparation mentale je suppose).
Vous avez répondu "je le sauve" ?
Tout FAUX !!!
"Eh non", reprends le maître nageur, "vous n'allez quand même pas abandonner les 6 autres !"
(ps, c'est véridique, je ne blague pas)
Il y a eu un grand silence dans la salle, je parie qu'une bonne partie des parents, stupéfaits comme moi, n'en étaient plus au stade de se dire qu'ils allaient fuir mais se demandaient si en plus ils n'allaient pas retirer leurs gamin de l' EN ???
Voyant que les parents commençaient à s'énerver le maître nageur reprends... "Mais les maîtres nageurs sont là pour ça, ils ont l'œil, ne vous inquiétez pas, ils auront repéré avant vous les signes de détresse de cet enfant et plongé pour le sauver... C'est leur boulot, pas le votre"...

Je place cette conversation, ici, vous m'en serez témoins, si un gamin se noie devant moi vous vous souviendrez que c'est l'EN qui m'a demandé de ne pas le sauver...

Après cette première épreuve, de survivre à un film à la bande son complètement débile et de ne pas s'étouffer dans une salle surchauffée par le soleil, voici venir les épreuves aquatiques tadammmm !!!

- Un aller retour dans la piscine avec une partie en nageant sur le dos (au cas où t'ai à surveiller le plafond je pense) et plonger une fois pour ramasser un objet au fond (un objet, notes bien vu que t'as pas le droit de ramasser un gamin au fond, on suppose que c'est pour les aider à ranger).

Et voilà, je suis agréée... Reste à savoir si je ne vais pas avoir un surcroit de travail qui oh non je suis désolée, maîtresse, trop de boulot pour venir et mon gamin, rhaaa il a la varicelle, c'est bête hein !

Pfffff, dire que je suis trop gentille pour ça et que la maitresse, mon gamin, il l'adore déjà, alors, pffff...

14 commentaires:

Louve a dit…

Je ferai sans doute partie des parents qui se dédisent... (mea maxima culpa) en soupirant de désespoir. Bon, je ne sais pas plonger, donc c'est résolu :o). Le vocabulaire de l'EN me paraît totalement déconnecté du réel, mais ça doit être un peu pareil en Suisse (quoique, à ce point, non, quand-même). T'as du courage et du mérite pour être restée !

Anne a dit…

La maîtresse, qui n'a pas que ça à faire , vous l’avoueriez aisément si vous passiez une journée en classe, doit ce coltiner, elle aussi, ce langage abscons, la langue de bois permanente et l’infantilisation à l’extrême (nous ne sommes qu'en maternelle ou en primaire, n'est ce pas?) de la part des couches dirigeantes/gestionnaires de l'éducation nationale... Y'a pas que les parents qu'on prend pour des cons!!!

Mistinguette a dit…

Je suis hallucinée !
Je pense qu'ils vous ont fait une épreuve de noyade cérébrale avant de tenter l'épreuve de noyade physique.
Tu as survécu aux deux. Voilà pourquoi tu es accréditée...
Toutes mes félicitations !
:o)
Je mets ton article en lien sur mon blog : à lire absolument !

Loulou a dit…

Pfffff !! C'est ahurissant !
J'ai souvent accompagné les classes de mes filles à la piscine pour seconder la maîtresse, sans accréditation particulière, mais je sais qu'actuellement c'est beaucoup plus compliqué ici aussi !
Quand au verbiage qui enrobe chaque activité scolaire, heureusement que le ridicule ne tue pas, hein !!!

Guilitti a dit…

Ah ben voilà, enfin, les non-profs vont nous croire quand on dit que le charabia pedado-didacto-machinchose est imbuvable !! Continuons à payer des mecs pour écrire que l'enfant doit "appréhender favorablement le milieu subaquatique" plutot que " etre à l'aise dans l'eau", ils sont nécessaires, c'est certain ! Alors que les remplaçants, les pions, eux sont carrément inutiles. GRRR

makpela a dit…

Misericorde!
On croit rever!

la crapaudine a dit…

Ma Ninette est revenue désespérée d'un cours de natation : "manman, je suis sous compétence de base".
Heureusement qu'elle ne savait pas que c'était dans le volume subaquatique, ça l'aurait achevée...

Anonyme a dit…

Ouf j'en ai rit au larme.

Grigri

Krapatek a dit…

Mes condoléances !

Sosso a dit…

Non mais je rêve!!! Alors chez nous, jamais entendu parler de ça. Les parents nous accompagnent et c'est tout! Et ils sont priés de rester sur le bord en retrait,et servent donc à aider pendant les déplacements et l'habillage/déshabillage pas du tout pendant que les petiots sont dans l'eau. Comme quoi chacun fiat ce qu'il veut!

Par contre, on a eu comme consigne de rentrée de ne pas accepter de maman voilée pour les accompagnements MAIS de ne surtout pas leur dire qu'on les refusait pour ça! Mais oui bien sûr!!!

IsabelleDeLyon a dit…

J'adore le besoin de mettre des règles, des normes partout. Après on s'étonne que les instits ne veulent plus faire de sortie avec les enfants...
Bon courage à toi et je suis certaine que si un gosse se noie, tu n'écouteras que ton bon sens.
Pour les discours incompréhensibles, je suis habituée je travaille pour l'EN et j'en vois passés de temps en temps qui sont de vraies perles

Névrosia a dit…

MDR ! :-D

la grenouille a dit…

Je confirme.
Lors d'une séance (instit, je n'étais pas dans l'eau), un enfant coule devant moi. Je saute pour le rattraper (le maître-nageur était de l'autre côté de la piscine).
Résultat : j'ai pris un savon. Il paraît que j'aurais dû prévenir le maître-nageur...

Naternelle a dit…

MERCI j'ai bien ri avant de me souvenir que j'étais professeur des écoles : Ouin, au secououououourrrrrrrrr !!!
Allez, je vais de ce pas noyer mon chagrin et adapter mes déplacements à des environnements ou contraintes variés tel que le milieu subaquatique et j'espère qu'il y a un maître nageur !